UN MÉLANGE DE PETIT PARTAGE

Dans le monde que nous vivons, le mots le plus puissant et le plus désirer est le mot  » AMOUR  »  et  pourtant l’AMOUR n’a jamais été si malade. Et pourtant l’amour est éternel.  Aimer, comme ma grand-mère Anna nous disait si souvent :  Aimer, ce n’est pas regardez sur les apparences. ( Ma grand-mère Anna , n’étais pas la plus jolie, mais  pour moi, elle était la plus belle avec ça  grande  amour. 

À qui puis-je offrir mes services aujourd’hui ?  À qui pourraient profiter cette chronique ?  Je viens de parler avec un ancien confrère du collège, mon ami Benoit Duguay , et nous avons échangé sur notre amitié et notre façon à nous,  de nous  rendre utile à tous les jours  , afin que nos vies deviennent un jardin d’opportunité, pour nous d’abord et ensuite pour les autres. 

À qui puis-je aidez un collègue à résoudre un problème aujourd’hui  , un voisin, un étranger, ouvrez vite votre cœur en rendant service, c’est un but, c’est un objectif noble et généreux.  C’est un sentiment merveilleux qui profite non seulement aux autres , mais surtout à nous même. Je le répété souvent et encore « LE MEILLEUR POUR VOUS AFIN DE DONNER LE MEILLEURS AUX AUTRES » 

Pourquoi ne pas choisir, tant qu’à y être, de rechercher une façon d’aider chaque jour une personne dans le besoin. Et tant qu’à y être de partager ma chronique avec vos amis….. 

Un missionnaire qui a travailler pendant 20 ans en Afrique nous disait que lorsqu’on partage une aide basée sur l’AMOUR , il y a des miracles qui survienne. 

Dr. Gilles Lapointe nous dit qu’aider quelqu’un c’est se préparer à l’épanouissement dans notre vie.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre ;a main à quelqu’un.

Isidore

 

 

 

 

 

 

 

 

TOUT CE QU’IL FAUT POUR ÊTRE HEUREUX

Le papa François:  Que votre vie devienne un jardin d’opportunité pour le bonheur….Au printemps, un amoureux de la joie et du renouveau, en hiver un amoureux de la sagesse, et lorsque vous faite une erreur, recommencez.

Vous connaissez sans doute des gens qui ont tout ce qu’il faut pour être heureux, et pourtant il ne le sont pas.  Vous en connaissez d’autres qui ont du potentiel à revendre, mais qui ne savent pas l’utiliser.  Vous en connaissez d’autres  encore qui sont rempli de talent et trouve des excuses , la paresse, la maladie, ou encore la peur d’avoir peur. 

Ces gens auraient pu faire de leur vie une réussite et exceller dans plusieurs domaine. ( modèle, les handicapés qui réussissent ) 

Oui, ils sont des êtes insatisfaits, déçus et frustrés.  En général ,  les gens qu’on juge de ratés  avaient un immense potentiel. 

Le malheur, c’est qu’ils ont adopté  une attitude négative. Ceux-ci attendre tout de la vie, qu’on les aides , mais rien d’eux mêmes.  Leur principale problème :  « LE MANQUE DE MOTIVATION  » Pourquoi ?  Parce que la motivation , c’est ça qui nous permet d’avancer et qui élimine les excuses.

Un être humain sans motivation, c’est comme un auto sans moteur. Dans l’esprit de bien des gens, la motivation est associée aux vendeurs.

J’ai assisté à une conférence  motivation quelque temps passé .  Il y avait là un groupe de professeurs.  À  la période temps libre, je demande à un des professeurs :  Puis, comment ça va dans l’enseignement ?  » MOI, JE SUIS SIMPLEMENT ÉCOURÉ  »  me répondit-il .  Après discussion , il me répond :  Toi Isidore, c’est bien beau la motivation tu as toujours été dans la vente.

Je lui répond que la motivation est là pour tout le monde :  Que tu sois père et mère de famille, professeurs, charpentiers chanteur de pommes , étudiant ou  sœur volante, la motivation doit faire partie de nos vies.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, la motivation , c’est la base de toute réussite et de bonheur.

Isidore

 

UNE FILLE AVEUGLE

La reconnaissance commence par un merci et sans obligation si l’occasion de présente par le retour de la balle.

Une fille aveugle se détestait tellement à cause de son handicap.  Elle haïssait tout le monde sauf un garçon qui était son ami.  Il était toujours là pour elle.

Une jour, elle lui dit :  Si seulement je pouvoir le monde, je me marierais avec toi.   Un jour, quelqu’un lui a fait don de ses yeux, un donneur anonyme.  Quand les bondages ont été enlevés, elle pouvoir tout  voir, ainsi son ami.

Il lui dit :  Maintenant que tu peux voir le monde, veux-tu m’épouser ?  La fille le regarda et vit qu’il était aveugle.  La vue de ses paupières fermées la bouleversa. Elle ne s’attendait pas à ça .  La pensée de le voir ainsi pour le reste de sa vie ne lui plu pas et refusa de l’épouser.

Son ami la quitta en pleur.  Quelques jours plus tard, il lui fit parvenir une note qui lui disait:  Prend bien soin de tes yeux, ma chérie, car avant qu’il deviennent les tiens, ils étaient les miens.

La petite morale de cette histoire.  Très peu de personne se rappellent de leur passé, et des amis qui les ont soutenus dans des situations difficile et douloureuses.  Certain personne ont la mémoire très courte , trop courte….. La vie mes amis est comme un cadeau, aujourd’hui avant de dire un mot cruel, retenez-vous et penser  à ceux qui sont muet et devenez  plus humain.

Quand tu déprime , quand tu es fatigué, quand tu te lamentes, Quand tu travailles trop, quand tu ne travaille pas assez, pense à ceux qui n’ont pas de travaille du tout.

0n oublie trop souvent d’être reconnaissant envers ceux qui nous ont aidé et donné gratuitement temps et énergie pour venir à notre secours.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

UNE HISTOIRE D’UN HOMME QUI VOULAIT TRANSCENDER SA SOUFFRANCE

Être heureux, c’est laisser vivre la créature qui vit chacun d’entre nous, libre, joyeux et simples. Le papa François.

Il étais une fois un homme qui voulait transcender  sa souffrance ( dépasser ) .  Il se rendit à un temple bouddhiste pour trouver un Maître qui puisse l’aider.  Quand il trouve le Maître, il lui demande :  Maître, si je médite quatre heure par jour, combien de temps me faudra-t-il pour atteindre la transcendance ?

Le Maître le regarda et lui dit:  Si tu médite quatre heures par jour, peut-être parviendras-tu à transcender ton existence dans dix ans.

Convaincu qu’il pouvait faire mieux que cela, l’homme lui demanda : 0h ! Maître, et si je méditais huit heure par jour, combien de temps cela me prendrait-il ?  Le Maître le regarda et lui répondit :  Si tu médites huit heures par jour, il te faudra probablement vingt ans.

Mais pourquoi cela prendrait-il plus longtemps si je médite plus ?  interrogea l’homme.

Le Maître répondit :  Tu n’es pas sur la terre pour sacrifier ta joie ni ta vie.  Tu es là pour vivre, pour être heureux et pour aimer ta vie, le temps qui te reste à vivre.  Si tu fais de ton mieux en méditant de 15 à 30 minutes par jour, mais que tu consacres huit heures à la place, tu ne fera que de te fatiguer, tu passera à côté de ton objectif et tu n’apprécieras pas ton existence.

Ma morale de cette histoire :  comme me  le répétais si souvent mon mentor, fait de ton mieux et le reste suivra comme par enchantement. En deux mots mes amis, peu importe la durée de votre méditation , deux minutes, cinq minutes, l’importance, c’est d’essayer de mieux vivre, et « AIMER ET ÊTRE HEUREUX  » Vivrez votre vie intensément  et soyez productif jusqu’à votre dernier jour. 

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, je vie intensément ma vie en accompagnant les autres en secret et action.

Isidore

 

LA RÈGLE DE LA CHAISE À QUATRE PATTES

Te sens tu compétant dans ton domaine ?  Tu te fatigue énormément et tu dépenses beaucoup d’énergie par un manque de confiance en toi, de peur de ne par faire les choses correctement et que ton patron ne soit pas satisfait de ton travail.  Ceux qui réussissent ne caisse jamais d’enrichir leurs connaissances.

Aujourd’hui, je te propose une règle amusante  que j’ai entendu par un conférencier qui radotait cette règle comme quelqu’un qui radote son chapelet que j’ai noté et c’est à peu près ça.

 »  TOUT LE MONDE dans la vie a une chaise à quatre patte.  Une pour le travail, une pour la vie spirituelle et sociale, une pour la maison et la famille, une pour le bureau et finalement une pour soi même.

Ce qu’il est important de retenir mes amis, c’est de t’assurer que ta vie est égale sur les quatre patte de ta chaise.

Ce qu’il est important de retenir, c’est qu’à un certain moment, tu as la tendance à te balancer sur 3 patte ou même sur 2 patte de ta chaise parce que tu es jeune et, ce n’est pas mauvais, en autant que tu en sois conscient .

Il faut que tu comprend que cette position n’est que temporaire, parce qu’éventuellement, tu va avec les années risquer de perdre l’équilibre et tomber de ta chaise et tu va trouver cela humiliant et pénible à te relever.

Lorsque tu tombe mon ami, c’est là que la misère commence, c’est là que le   » STRESS » commence, et c’est là que le  » BURNOUT  »  commence.

Petit conseil pour éviter le stress et le burnout :  RESTE EN ÉQUILIBRE SUR LES 4 PATTES DE TA CHAISE LE PLUS SOUVENT POSSIBLE !!!

Comme le disait si bien ce conférencier :  Tu trouvera le secret du bonheur tout seul…

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, si je veux être heureux et jouir de la vie, rien de mieux de trouver l’équilibre sur une chaise à 4 pattes.

Isidore

 

 

 

MON DÉFIS, A L’HAUTEUR DU CLOCHER DE L’ÉGLISE DE CARAQUET

De toutes les leçons que j’ai retenu de mon directeur Laurien Foot Collin , il y a celle de savoir OSER .  

Relever des défis, mais pourquoi relever des défis  ? 

Relever des défis, c’est au fond, s’aider à grandir , c’est engendrer de l’énergie, c’est se donner un élan dans le derrière si nécessaire pour vous créer une vie merveilleuse et une fierté sans fin.  C’est encore vous faire découvrir vos immenses talents , c’est encore vous stimuler  à voir plus de lumière devant vous. 

J’ai présentement en vu dans mon esprit , des gens, des jeunes personnes rempli de talents qui  » N’ OSE   »  pas se sortir de leurs croyance, qui se plaise à dire qu’ils sont malades et qu’ils n’ont pas la capacité de travailler .  Je veux pas juger, seulement ils sont dans mon rétroviseur, et je trouve cela dommage., honnêtement, ça me dérange.  Surtout , lorsque je vois de gens bien plus handicapé  » OSER  »  et relever des défis.  Ah oui !  Ils n’aiment pas voir des gens handicapé travailler…..

POURQUOI NOUS DONNER DES DÉFIS ! 

  1. Pour plus de bonheur à construire .
  2. 0n n’attend pas la chance, on la provoque  ( Laurien Collin )
  3. Pour prendre sa vie en main et cesser d’agir comme des victimes et des circonstances extérieurs
  4. Pour apprendre à grandir et se faire plaisir à développer ses talents.
  5. Et ensuite d’être utile dans la société et ensuite essayez d’embellir la vie des autres par  » ACTION « 

je vous dis d’oublier la crainte de perdre avant même d’essayer. car vous éloignez le désir de gagner.  J’ESPÈERE QUE CE N’EST PAS VOTRE CAS…..

Un dernier mot :  Respectez VOS  attentes  et VOS  désirs. 

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, c’est pas une journée de moins qui nous reste à vivre, MAIS BIEN UNE EXPÉRIENCE DE PLUS QUI S’AJOUTE ÀNOTRE VIE.

Isidore

LA VIE EST T’IL UNE ROUTINE

Être heureux, ce n’est pas une fatalité du destin, ni une routine tracée, , mais une réussite pour ceux qui voyage » GRATUITEMENT  » avec eux-mêmes. Le papa François

Avez-vous parfois l’impression que la vie est une routine tracée à l’avance que de passé d’une journée à l’autre ?  Ça commence le matin au lever:  on se douche, on se brosse les dent, on s’habille, puis on retourne au travail, semaine après semaine, même tralala…….

J’ai entendu  cette chanson plusieurs fois depuis quelques jours, oui le ciel est gris, la pluie, la neige, et le grésille sont encore venu nous éprouvez encore une autre fois et il semble que ce n’est pas encore terminer.  Mauvaise nouvelle !

J’ai réfléchi un peu à la question J’ai même médité sur mes activités journalières de ces derniers jours…sans vraiment trouver de réponse intelligence pour combatte le manque de soleil et combatte la routine.

J’ai toujours en mémoire d’un conseil de mon photographe et ami Georges Michaud  lorsqu’on  épluchait encore de la même question de la routine et de la température.   » L,ART DE VIVRE ET D’AGIR EFFICACEMENT CONTRE LA TEMPÉRATURE ET CONTRE LA RÉPÉTITION DE LA VIE DE CHAQUE JOUR.  

Son truc : c’étais de faire de l’alternance, de planifier deux longues fins de semaine dans un endroit différent en s’accordant repos, repas, loisirs dans une environnement où la détente était le premier choix., libre de contrainte et l’oubli du travail.  Pas d’horaire, pas de but et d’objectif, des journées complètes où nous pouvons faire tout ce que nous voulons.

L’idée de Georges était simple, mais tellement efficace contre le stress , notre ennemi no 1 .  Peut-importe votre condition familial, votre condition monétaire, où  autres, un truc, c’est un truc, et ce truc à été pour moi important , car je ne savais pas m’arrêté… et c’est de truc m’a permit d’équilibré ma vie. 

Gardez toujours à l’esprit que ce sont souvent les petites choses qui font la différence dans la vie. Changer la  « ROUTINE   »  ce n’est pas nécessaire d’être une question d’argent, mais , une simple question  » D’IMAGINATION « 

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, je suis disposé à mettre du changement dans ma vie de  routine  à tous les jours.

Isidore

 

 

LE COMPTE DE BANQUE MAGIQUE

Auteur inconnu : Retrouvé sur les notes du motivateur Paul Rayant.

Imaginez que vous avez gagné le prix suivant dans une loterie.  Chaque matin, on vous dépose dans votre compte de banque la joie somme de 86400 $  à dépenser. Cependant, vous devez respecter les règles suivantes :

RÈGLES À SUIVRE:

  1.  Tout ce que vous n’avez pas utilisé à la fin de chaque jour est perdu.
  2. Vous ne pouvez pas transférer votre argent dans un autre compte.
  3.  Vous ne pouvez que le dépenser.
  4.  Chaque jour, votre compte est remis à 86400 $ 
  5.  La banque peut fermer votre compte sans préavis en tout temps en vous disant  »  C’EST TERMINÉ   »  SANS AUCUN RECOURS.

ALORS, QU’EST-CE QUE VOUS FAITES ? 

Acheter tout ce dont vous avez besoin immédiatement ?  Pas seulement pour vous, mais pour tous ceux que vous aimez et qui compte pour vous.  Même pour ceux que vous ne connaissez pas, parce que vous n’arrivez pas à tout dépenser, pas vrai  ! 

Oui, dépenser le moindre sous pour éviter de le perde à la fin de la journée !  

CE JEU EXISTE VRAIMENT. 

Surprise ?  OUI !

Chacun de nous est déjà un gagnant de ce  » PRIX  »  , mais on ne semble pas s’en rendre compte.

Ce PRIX c’est le  » TEMPS   »

  1. Chaque matin, on se lève et Dieu nous donne en cadeau 86400 secondes 
  2.  Chaque soir, lorsqu’on se couche, le temps restant est perdu.
  3.  Ce que nous avons pas utilisé est perdu à jamais.
  4.  Hier disparaît. 
  5.  Chaque matin, on repart à neuf, mais le banquier peut nous retirer tout n’importe quand et sans avertissement…. 
  6.  ALORS, QUE FEREZ-VOUS AVEC CES 86400 SECONDES ? 

Toutes ces secondes valent bien plus que le montant équivalent en argent.  Pensez-y et rappelez -vous de profiter de chaque seconde  de votre vie à être utile avec vos talents, car le temps passe bien plus  vite  qu’on ne le pense.

Alors, mes amis, prenez soin de vous, soyez heureux, appréciez profondément la vie et ce que la providence vous à donnez gratuitement , votre intelligence et vos talents.

Je vous souhaite une bonne journée. Commencez à dépenser  » judicieusement  » chacune de vos secondes… Ah ! un oubli !

 » ARRÊTEZ DE VOUS PLAINDRE QUE VOUS VIEILLSSEZ ….!

N’ oubliez jamais, que d’autres n’ ont pas cette chance ! 

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, vous avec un cadeau du Ciel  de 86400 secondes à votre disposition pour vous réalisez et accomplir des actions  généreuses.

Isidore

 

DIVORCE ET SÉPARATION

Quand on a 1000 raisons de pleurer, il faut trouver 1001 raisons de sourire . Inconnu

J’avais à peine 16 ans lorsque je suis devenu conscient des ravages que causent la séparation et le divorce.  J’étais vert ou, si vous préférez, un néophyte de la pure espèce, naïf, ( je le suis encore ) et croyant que les mariages étaient à épreuve de l’eau .  A cette époque ( je recule loin, loin en arrière) le divorce n’était pas chose répandue comme c’est le cas malheureusement aujourd’hui (les enfants) .

j’ai fais mes première classe du divorce bien malgré moi en devenant par un concours de circonstances le confident d’une de mes clientes lorsque je sollicitais et vendais les produits Fuller Brush pour payer mes études de collège.   Cette dame était marier à un homme infidèle.  Elle seul le croyait-elle, était au courant de ses aventures extraconjugales.

Elle ne mit dans le secret et dans la confusion la plus totale. Je ne comprenais tout simplement pas comment un homme marié et catholique pouvait déroger aux règles de sa religion, et vivre dans le mensonge et l’illégalité. 

Dans ma tête de p’tit gars qui n’avait pas encore saisi toutes les nuances et les complexités de la nature humaine.  Je me trouvais davantage estomaqué qu’empathique.  QUE C’ÉTAIT BEAU DE ME VOIR À CETTE ÂGE LÀ , UN MIRACLE…Je savais écouté ….. Off !  écouté…  quel grande valeur.  j’écoutais et j’essayais de me faire une raison .

Cette dame avait compris ma situation de vendeur à commission et de mon  temps que je devais allouer avec mes clients potentiels de maison en maison.  Une fois la chose régler en achat de plusieurs produits, elle se mit donc à me raconter son calvaire :  un mari qui la trempait, mais un mari qu’elle aimait malgré tout, peu de recours pour le ramener à elle, personne à qui en parler. Ça aurait été trop pénible, trop risqué, trop honteux !  Et personne de confiance pour écouter…

Mais avec moi, un p’tit gars étranger, timide, mais avec un visage plein de bonté comme j’avais appris de mes parents, elle se permit de se laisser aller, peut-être parce que mon innocente l’a aidé , et peut-être qu’elle n’en pouvait plus de garder le silence à l’intérieur.

Dans un cas comme dans l’autre mes amis, l’accompagnement, l’écoute, et le simple fait d’être présent,  peut faire des miracles et une grande différence dans la vie de l’autre.  Chacun de nous, demain peut-être , peut se trouver dans une situation troublante et déchirante.  

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, quelqu’un à besoin d’une oreille et c’est à ton tour de lui tendre la tienne.

Isidore

 

LE SECRET DU TRUC D’UN MILLION $

En 1972 , j’ai assisté à une conférence de Joe Gandolfo à l’Hôtel Waldorf  Astoria à New York  et j’ai appris le secret du truc d’un million.

Maintenant la question:  Voulez -vous connaître le petit truc qui ne coûte rien, pas un seul sous de votre poche, voulez-vous ?  C’EST UN TRUC D’UN MILLION $  que je vous donne comme ça gratuitement. Alors, lisez bien…

D’abord, demandez-vous quels sont les premiers mots que vous prononcez  le matin en vous réveillant ?  Sont-ils positifs ou négatif ?  Je me souviens de l’époque ou je marmonnais en ouvrant l’œil.  La journée s’annonçait toujours aussi pire que la veille.  J’en avait décidé ainsi, avant même de quitter l’oreiller.  Et j’avais plus souvent raison que tort….jusqu’au jour ou j’entendis les mots de Joe Gandolfo  de  consacrer 10 minutes, le matin, à la MÉDITATION.

C’est ça mes amis le secret  du truc d’un million $  10 minutes de méditation par jour.  Asseyez-vous où rester debout, faite silence, vous n’allez pas mourir.  Puis détendez-vous et laisser aller vos pensées librement.  Dites-vous, à voix basse, que la journée sera belle et généreuse pour vous, que vous y donnerez le meilleur de vous-même parce que vous aimez votre travail et que vous voulez être fier de vous.  Trouvez la formule qui vous convient.  Donnez-vous de l’espoir, même si rien ne semble aller.

C’est un truc et ça fait des miracles, si vous le pratiquez tous les jours sans exception. Je peux vous dire que ce truc de la méditation et la préparation de ma journée à été ma plus grande fortune et ma plus grande richesse. Je me confesse à tous les jours depuis cette conférence de 1972 et c’est avec ce silence de temps que j’ai appris à me parler et `souvent à me disputer…..afin de m’améliorer et atteindre mes buts et objectifs.

Un miracle tout comme lorsque quelqu’un gagne à la loto, mais encore mieux, parce que les chances de gagner sont bien meilleurs et que la cagnotte n’a pas de prix!

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut agir lorsque c’est nécessaire.  Le reste du temps, il faut méditer pour agir.

Isidore