EVITEZ LA CRITIQUE, UNE APPLICATION PAS FACILE

Il faut comprendre que la critique n ‘est pas toujours une bonne affaire. Cette attitude néfaste  a pour but de décharger nos problèmes sur autrui. – Thomas Hora-

Il n’est pas toujours facile d’éviter de critiquer , c’est plutôt une décision ferme de votre part de dire :  Je vais m’abstenir de critiquer à l’avenir et je vais mettre cette ingrédient dans mon subconscient.  Bien rare sont les personnes qui naturellement , ne critique jamais.

La plupart des gens n’admettent pas qu’ils critiquent.  Faite en même temps que moi, un examen de conscience ; et essayez de vous remémorer toutes les fois où  vous avez critiqué au cours du dernier mois ?  Oui, je sais , ce n’est pas la peine d’aller si loin.  Posez-vous la question quelles sont les critiques que vous formulez le plus souvent et après qui ?   Répondez à la question juste pour le fun !

En critiquant continuellement les gens de votre famille et de votre entourage ou les décisions de l’un et de l’autre, vous faites fuir les gens positifs et le succès. 

Dans la vie de tous les jours, soit que vous critiquez, soit que vous construisez.  Vous devez aller de l’avant, trouvez de nouvelle voie ou de façon de réussite.

Il n’est pas facile de ne jamais critiquer. Les erreurs des autres sont parfois tellement évidentes qu’on ne peut pas les passer sous silence.  Par exemple : l’actualité politique me déçoit tellement , lorsque les dépenses les plus farfelus de nos élus me dépasse !  Et c’est extrêmement difficile de me  montrer indifférent. 

Un aspect positif: ceux et celle qui réussissent n’ont pas vraiment le temps de critiquer les autres tant qu’ils sont occupés à cultiver leur succès.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, je vais m’abstenir  de critiquer ma famille et les gens que j’aime.

Isidore

 

LA MOTIVATION

Vous connaissez des gens qui ont toutes  pour être heureux et qui, pourtant ils ne le sont pas.  Vous en connaissez d’autres  qui ont du potentiel à revendre,  mais pour des raisons de doutes, ou paresses,  ils n’oses  pas s’en servir. 

La motivation est la clé de votre réussite.  Hier, j’ai rencontré une jeune femme avec un belle personnalité,  en discutant avec elle, je lui ai fais un compliment sur sa personnalité et sur la connaissance de l’actualité .  Elle me confirme qu’elle s’intéresse à l’économie, à la politique et à ce qui se passe dans le monde.  Que faite comme métier ?  Là, elle regarde par terre et je la sens très mal à l’aise.  Je m’excuse de mon indiscrétion, je lui dis aurevoir madame, et j’ajoute un dernier mot :  Un jour, quelqu’un vous aidera pour vous donnez le coup de pouce nécessaire dont vous avez besoin.  Elle ne dit merci à ma grande surprise !

Quand vous vous engagez, vous pouvez demeurer motivé !

Connaissez-vous des gens  qui vous disent qu’ils sont heureux , mais que leur visage  cache mal leur états de manque de confiance et de motivation.

Un être humain sans motivation est comme une belle auto sans moteur.  Il faut se donner des coups de pieds  et une bonne raison d’agir et passer à l’action.  Par exemple :  l’image que vous donnez à vos enfants et petits enfants !  Aujourd’hui en parle qui y a un manque sérieux d’emplois qui sont disponible. Aujourd’hui les gens qui travail n’ont qu’un seul grand désir: La retraite !  La retraite ! mais pourquoi faire ? 

Dans mon travail, j’ai tellement entendu ces propos malheureux : Isidore dans 305 jours je serais à la retraite. Et souvent je répondais par une question désobligeance :  Mon Dieu j’espère que le temps va passer vite pour toi….. Lorsque tu es rendu à compter les jours, belle exemple pour les enfants. 

La médiocrité de la pensé et le manque de motivation avec une mauvaise attitude, tue les espoirs et demeure l’ennemi principale de la réussite et une très mauvaise exemple pour la société. 

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

 

 

 

TOUJOURS FAIRE DE SON MIEUX

Toujours faire de son mieux, un texte de Bon Miguel Ruiz que j’ai ajoute mon grain de sel..

C’ est une formidable habitudes à développer que de toujours essayez de faire de son mieux.  Est-tu capable de dire que tu fais toujours de ton mieux ?  

Faire de son mieux dans tout ce que tu fais dans la vie, c’est un choix , c’est comme une croyance  que je choisis .  Ce qui compte selon l’auteur, c’est la manière d’exécution .  La façon disent les gens disent : Je t’aime, mon Dieu.  Je t’aime, mon frère, ma sœur.

Dieu est la vie. Dieu est la vie en action. La meilleur façon de dire « Je t’aime, mon Dieu est de vivre votre vie en faisant de votre mieux.  La meilleur façon de dire  » Merci  »  mon Dieu est de  se détacher du passé et de vivre l’instant présent, ici maintenant en lisant cette chronique.  

Lorsque la vie vous prive de quelque chose, dites vous que cela n’est pas permanant, dites vous que les possibilités d’avenir sera excellente, et avec de l’espoir et de la confiance, les circonstances de la vie négative vont se transformer en des circonstances positives. 

Se détacher du passé, des blessures et des paroles blessante du passé et de la méchanceté de certaines personne, n’est pas facile, mais , toujours pardonnable.  Et saviez-vous quoi, recommencez immédiatement à rêver, c’est encore la meilleur façon de mettre un terme au passé.

Bien dit :  Nous n’avons pas de temps à perdre à regarder en arrière à penser à quelqu’un, l’important, c’est que vous êtes vivant et apprécier votre avenir que vous tenez dans vos deux mains avec tellement de possibilité. Il faut y croire.

Croyez avec la foi, que vous être né avec le droit d’être heureux.

Bien dit :  Ne résistez pas à la vie qui s’exprime en vous, parce que c’est Dieu  qui s’exprime en vous.  Ce qui me rend triste, c’est de constater qu’il y a encore de nombreux suicide.  Pourquoi ?

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il y a encore trop de malheureux parmi nous, qui ont besoin d’une main chaleureuse.

Isidore

 

 

 

 

NOUS SOMMES CE QUE NOUS PENSONS

Qu’est-ce  que je serais heureux si j’étais heureux !  Woody Allain

Un vieux débat philosophique  relancé par la phycologie moderne porte sur le liens entre nos émotions et nos sentiments.

S’aider soi-même,  il n’y a rien d’extraordinaire à cela et, ça devrait être notre ligne de conduite, sans avoir d’intermédiaire.  Le message :  tel que nous nous imaginons,  tel que nous sommes est toujours s’actualité.   Et si nous marchons dans la mauvaise direction,  pourquoi pas une main,  un geste de bonté, un message  d’espoir, la main de l’espoir que mon mentor m’a tendu est encore la main qui me soutien.    » Espoir « 

Connaissez-vous l’histoire sur ce fabricant de parfums à qui l’on demande, lors d’un dîner donner en l’honneur de sa retraite, d’expliquer le secret de sa réussite.  Il leur dit :  que sa réussite ne lui était pas venue à cause des odeurs de son parfums, ni à cause de leur présentation ou des méthodes de mise en marché qu’il avait si bien su utiliser.

Il avait réussi parce qu’il était le seul fabricant de parfums qui s’était rendu compte que ce qu’il vendait aux femmes, ce n’était pas spécialement un parfums extraordinaire  qui avait du charme ou un cachet spéciale sexuel !  Non, !  

Ce qu’il leur vendait, c’était….. « L’ESPOIR « 

Qui d’entre vous n’aimerais pas vendre de l’espoir ?  L’ESPOIR, c’est ça qu’il nous reste  lorsqu’on n’a tout perdu.  Chaque fois que vous prononcez un mot  d’amour, un mot gentil, un mot d’espoir,  vous n’être pas seulement comme un messie:  Vous êtes un messie. 

Qu’est-ce qu’un messie :  Un messie,  c’est quelqu’un qui se penche avec tendresse sur les plus faibles, et les plus vulnérables de la société. 

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, je me dois d’être un messie pour quelqu’un .

Isidore

 

 

 

 

 

 

 

 

TU ES UNE MERVEILLE

Qui que vous soyez, tu es une merveille et quel que soit votre âge, si vous désirez atteindre un but, un succès permanant et enrichissant, la motivation qui te conduira doit venir de l’intérieur.  -Paul J. Mayer-

Chaque seconde que nous vivons es un moment nouveau et unique dans l’histoire de l’univers.  Et qu’enseignons-nous à nos enfants et petits enfants ?  Nous leurs enseignons que deux et deux fond quatre, et que la capitale du Canada est 0ttawa. 

Quand leur enseignons- nous aussi à savoir qui ils sont ?

Nous devons dire ç nos enfants et petits enfants :  Sais-tu qui tu es ?  Tu es un une merveille.  Tu es unique.  Depuis le début des temps, il n’y a jamais eu un autre enfant comme toi.  Tes jambes, tes bras, l’agilité de tes doigts, ta façon de marcher.

Tu pourrais être un Shakespeare, un Michel-Ange, un Beethoven, un messie.  Tu es capable de réussir en tout.  0ui, tu es une merveille.  Et quand tu seras plus grand, oserais-tu faire du mal à quelqu’un qui, comme toi, es une merveille ?

Tu dois travailler – nous devons tous travailler – à rendre le monde meilleur digne de ses enfants et petits enfants.

                                                                                                      -Pablo Casals-

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, j’enseigne à mes enfants et petits enfants qu’ils sont merveilleux et unique au monde.

Isidore 

PENSEZ BIEN, ET CROYEZ

Vous devez vous faire une idée claire et précise  de ce que vous voulez dans la vie.  Vous ne pouvez pas transmettre une idée à moins que vous l’ayez vécu  et encore mieux, si vous l’avez expérimenté vous même.

Comme le disait si bien le Dr. Gilles Lapointe :  Vous devez l’avoir avant de donner, et plusieurs personnes ne réussissent pas à donner, même une bonne impression parce qu’ils ont eux-mêmes une vague idée de ce qu’il veulent faire, et de ce qu’ils veulent avoir ou de ce qu’ils veulent devenir.

 » Ce n’est pas assez d’avoir un désir génial pour faire de l’argent pour faire du bien ;  tout  le monde a ce désir.  Ce n’est pas assez d’avoir le goût de voyager, de voir des choses, de vivre de grande émotions, de voir du monde.  Tour monde a ce désir « 

Lorsque vous voulez communiquer une idée , vous devez savoir ce que  voulez dire clairement. ( Je travaille constamment sur cette ingrédient )

Plus l’image de vos objectifs est claire, précis et définie, et plus vous serez enclin à la réalisation de vos buts et objectifs.  Croyez  que plus votre désir deviendra fort, et plus il sera facile de concentrer votre esprit sur l’image de ce que vous voulez.  ( Pour finalement me mettre à la recherche d’un programmeur pour mon site, il m’a fallu passablement de temps, avant que mes idées soient assez précis pour entreprendre mon projet de chronique quotidienne ) 

Conclusion :  Dernière une image, une idée de création, il y a la visualisation,  cette construction mentale.  Vous devez maintenir la détermination ferme et inébranlable de la réalisation du projet.  Il faut chasser le négatif comme un démon et le mettre dehors à couts de pieds  si nécessaire, afin qu’il ne dérange plus. 

La réponse à votre désir et à votre prière n’est pas seulement  proportionnel à votre foi où à votre parole, mais encore et surtout  par votre détermination  au travail.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, je dois mettre ma création aux profits des autres.

Isidore

 

 

 

 

 

 

 

LA VISION ET L’AVENIR

Lorsque deux ou plusieurs personnes joignent leurs efforts dans un esprit d’harmonie et travaillent à la réalisation d’un objectif , d’un projet commun, des miracles se produisent dans la vie humaines.  Napoléon Hill.

Pour plusieurs, tout est toujours sombre, plat, plate et petit.  Il n’y a jamais de lumière, jamais de soleil, jamais d’intérêt.  Le champ de vision est  tellement petit au point où il n’y a rien qui puisse surprendre, rien qui puisse émerveiller, rien qui puisse faire sourire et crier un gros WOW !  

Une petite histoire qui peuvent nous paraître banale, mais regarder le côté extraordinaire.

Sur un grand terrain, trois hommes travaillent à la construction d’un édifice.  Un étranger qui passe par là, s’arrête et se mes à observer les trois hommes.  L’un est maçons qui se trouve près de lui, empile brique sur briques avec acharnement.  – Quelle belle journée, dit l’étranger.  Qu’est-ce que vous fabriquez ?

Ça se voit pas ? je pose des brique, lui répond sèchement le maçon.

L’étranger aperçoit un deuxième maçon et lui pose la même question  ?  –  Ce que je fais ?  Je paye mes dettes ! 

L’étranger entend un homme siffler.  Il s’approche et aperçoit le troisième maçon qui manipule les briques avec autant de passion qu’un artiste manie le pinceau.  L’étranger pose de nouveau sa question .  Après quelques moments de silence, le maçon descend de son échafaud, promène un regard de satisfaction et de joie sur la bâtisse et lui dit fièrement.

Moi,  je construis une cathédrale mon ami, et les briques que je pose ici, aujourd’hui, sont aussi importante que le dessin de l’architecte. 

Comment aurais-tu aimé que l’on te réponde si tu avais été l’étranger ?

La morale de cette histoire, deux des maçons sont des êtres malheureux dans leur métier.   Il ne sont pas fier de leur travail et projettent une mauvaise attitude , contrairement au troisième maçons qui ,lui, est heureux et perçoit son travail comme l’accomplissement d’un chef-d’œuvre  .

Et toi quelle attitude as-tu lorsqu’on demande ce que tu fais dans la vie ?

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe , il faut avoir une bonne attitude face à son travail.

Isidore

LA FUREUR DE VIVRE DE SABRYNA MONGEON

Sabryna Mongeon a été amputée de ses bras et de ses jambes à la suite d’un accident survenu dans la nuit de noël , il y a neuf mois. Lorsque la voiture qu’elle conduisait a heurté un poteau d’électricité, elle en est descendue et elle a été électrocutée. 

Elle va bien maintenant, radieuse, souriante, et plein de rêves et d’espoir, elle apprend à vivre après avoir frôler la mort.  Elle rêve au jour où elle pourra fonder une famille avec son ami de cœur.

Les médecin du Centre hospitalier universitaire de Montréal  l’ont surnommée :  le miracle de Noël.  Son histoire tient effectivement du miracle. Mais aussi de la force intérieure de cette jeune Gatinoise, de sa résilience, de sa détermination, et surtout , de sa fureur de vivre.

Suite à cette accident, elle a été électrocutée . La foudroyante décharge l’a projetée au sol, dans la neige, par un froid glacial, la laissant inconsciente  pendant approximativement quatre heures avant qu’un passant l’aperçoive et lui porte secours.

Ma vie a changé dans tous les sens depuis ce drame. Quand tu passes à un cheveu de la mort, tu réalises ce qui est important dans la vie.   Avant, j’avais comme un mal-être , comme une boule en moi,  Aujourd’hui , cette boule n’est  plus là .  Je me trouve mieux qu’avant.  Il me manque quatre membres,  mais je m’accepte beaucoup plus comme je suis aujourd’hui qu’avant l’accident.

Si je devais donner un conseil aux gens, ce serait de leur dire qu’on a tous une force intérieure en nous.  Une force qu’on peut aller puiser, même dans les moment les plus difficiles, quand tu te dis que tu n’est plus capable , il y a cette force intérieure en toi.  Je sais qu’elle est là.  

 »  Je suis allée la puiser le jour de Noël « 

J’ai compris qu’à jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

LA JALOUSIE

La jalousie est souvent cultivée par l’imagination,  c’est le manque de confiance envers vous-même,  une sorte de petite maladie.

La jalousie !  Mon Dieu, combien d’unions et de  ménages brisés à cause de la jalousie!  Je le tuerais, me dit-elle.  Je l’aime tellement que je préférais le voir mort plutôt qu’avec une autre femme.  Je l’aime tellement que préférais la voir morte plutôt qu’avec un autre homme . Oui, j’ai malheureusement  bien entendu les deux versions. 

Bien peu de gens ont la force d’y faire face, lorsque ce sentiment puissant s’empare de nous.  La jalousie peut envahir et détruire la relation la plus solide et la plus sûr en apparence, tout comme elle peut anéantir la personne la plus équilibrée.   Un mouchoir perdu, un cheveu sur l’épaule, un regard hasardeux, un soupir et le drame commence.  0n peut dire que chacun de nous connaîtra à un moment de sa vie un sentiment de jalousie.

Mais attention, la souffrance est grande, elle devient vite un supplice.  Personne ne peut vraiment comprendre une personne jalouse.  Vous dites !  – Mon frère est jaloux de son épouse , elle  doit faire attention !  Attention de quoi ?  La jalousie c’est maladif, attention ou pas, regarde par terre si tu va à l’épicerie ou ailleurs, ça ne changera pas grand-chose.   Car la personne jalouse à peur de perdre ce qu’elle crois posséder.

Tout individu jaloux ou dérangé n’est détruit que par lui-même.  Nous sommes nous- même  responsables de notre jalousie et personne d’autre.  La solution, c’est de se faire suivre et de travailler sur soi-même.  

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, la jalousie fait des dégâts plus qu’on pense !

Isidore

 

VIVRE SOUS LE SEUIL DE LA PAUVRETÉ AU N.-B.

Il y a un dicton qui dit :  Si vous continuez de faire ce que vous avez toujours fait, vous continuerez d’obtenir ce que vous avez toujours obtenu. Auteur inconnu

Plus en avance, plus en recule !  Savais-tu qu’on 1992 , les Canadiens avait un taux d’épargne de 9,6%  et qu’on 2018 , ce taux a fait presque 3 bonds en arrière .

En général , ces statiques laissent les gens passablement indifférents . Ce qui devrait nous étonner cependant, c’est que les banques, elles, encaissent des revenus record à la hausse.  C’est à peine concevable et croyable; d’un coté , les gens  économisent moins et, de l’autre côté , les institutions financières fond des profits astronomiques.  Trouver l’erreur!

Il te faudrait seulement quelques minutes se temps pour revoir ton budget et planifier une nouvelle objectifs d’épargne.  La vie est basée sur des habitudes et des décisions que nous sommes constamment appelés à prendre. .

Tout est une question d’équilibre .  Bien sûr , il faut bien se changer les idées, s’élargir l’esprit, voir du monde , mais bien souvent l’équilibre réside dans des dépenses qu’on n’a pas les moyens de se payer.

Les gouvernements sont de très mauvais exemple sur le plan financier.  Il gaspille sans compter et gère mal nos taxes et nos impôts.

Le secret de la réussite financière consiste non pas à éviter de payer ses factures, mais bien d’être suffisamment responsable pour reconnaître qu’on ne peut pas dépenser plus qu’on gagne.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, je me dois de prendre l’habitude d’épargner.

Isidore