UNE ENFANCE DIFFICILE

Si vous trouvez un chemin sans obstacles, vous êtes  les privilèges de la terre.

La vie est faite de hauts et de bas, tout comme les vagues  de la baie des chaleurs. C’est facile d’être de bonne humeur quand tout va bien, mais c’est quand notre courage est mis à l’ épreuve  qu’on reconnaît les gagnons qui adoptes la formule du secret du succès.

 » Ne jamais abandonner :  se fixez des buts et objectifs et, si ça marche ne jamais se prendre pour un autre  » !

Cet homme a vécu une enfance difficile et il n’a presque pas fréquenté l’école.

À 22 ans, il fait faillite en affaire

À 23 ans, il est défait aux élections législatives.

À 24 ans, il fait de nouveau faillite en affaires.

À 26 ans, sa fiancée meurt .

À  31 ans, il est défait aux élections comme membre du collège électoral.

À 33 ans, il se marie à une femme qui  a été par la suite un fardeau .  Un seul de ses 4 fils dépasse l’âge de 18 ans.

À  39 ans, il perd encore une fois ses élections comme député.

À 47 ans, il ne réussit pas à se faire élire comme vice-président.

À 49 ans, il échoue encore à se faire élire au Sénat.

À 51 ans , wow !  wow ! il est élu président  des États -Unis .

Son non ?  Abraham Lincoln  (1809- 1865 ),

Pas si mal :  Voici un des plus beaux exemples  connu qui démontre que les gagnants sont ceux qui persévèrent  et qui n’abandonne jamais.

Savez vous ce qui nous manquent le plus comme Acadiens et Canadiens  ?  De l’exemple !  De l’exemple !

Bien souvent  vous comme moi, nous avons  l’impression qu’il n’y a pas de lumière au bout du tunnel.  Nous marchons sur les reflets de l’impressions.

J’ai compris qu’à chaque jour qui  passe, il faut tendre la main à ceux qui ont l’impression qu’il n’y a plus de lumière.

Isidore

 

 

 

 

 

 

 

LA MÉDITATION EST NÉCESSAIRE

Il y a plusieurs années, j’ai assisté à une conférence consacré à la méditation.  Avant de commencer, le conférencier nous dit de fermer les yeux, ensuite de prendre de grande respiration, de retenir notre souffle, pour ensuite laisser notre respiration sortir lentement, puis il nous demande de répéter ce manège trois fois, toujours les yeux fermés .

Maintenant les amis, pensez à vous-même, pensez à la personne que vous aimeriez être.

»Allez à l’intérieur  et exprimez des souhaits»

À ce moment-là, j’ai pensé à mes objectifs et je me suis répété: » Je désire réaliser mes désirs et mes rêves.  » Ensuite, il nous a dit de rechercher la paix qu’il y a en dedans de nous.  Puis, il nous a recommandé de nous réserver 10 minutes par jour de méditation.

J’ai accepté cette formule sans hésiter et je me suis discipliné à me trouver du temps avec moi-même.

Le résultat à été extraordinaire.  Tout au long de ma carrière et encore aujourd’hui à la retraite, je commence ma journée en faisant silence, ce qui me permet de me motiver à être plus courageux , plus ponctuel et plus (encore) discipliné, etc, etc,.

Ma méditation du matin m’a conduit vers une source de réussite, de bonheur et de satisfaction.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut prendre le temps de faire silence , de fermer les yeux et de penser à la personne que vous aimeriez être.

Isidore

 

VOS DIFFÉRENTES QUALITÉS

L’honnêteté doit être souveraines dans vos relations , dans les affaires, l’éducation, la famille et la lutte pour la vérité.  -Ramsey Clark

Le moment est venu de faire une sélection dans différentes qualités que vous aimeriez intégrer à votre personnalité. Écrivez ces qualités sur une feuille de papier.  Le premier pas, c’est d’avoir un but.  Mais il faut une liste de vos  qualités et non celles des autres ( ou que les autres voudraient reconnaître en vous.

La majorité des gens échouent dans cet exercice tout simplement parce que dans la vie, ils n’ont pas de buts et d’objectifs précis.

Tout le monde désire la richesse matérielle, les honneurs, le succès, la célébrité, les loisirs ,les voyages,etc., etc.,

Un des meilleurs vendeurs d’assurance-vie, Laurien (foot) Collin était mon modèle.  Il avait beaucoup de succès, je le voyais grand, même s’il mesurait à peine 5 pieds.

Mon désir était d ‘avoir sa personnalité et sa facilité de communication.  Sa réponse est restée toujours dans ma mémoire,  » Isidore tu ne feras rien de bon avec mon attaché-case  :  mes qualités sont également mes défauts.  »

Développe plutôt ta personnalité à ta mesure et non à celle des autres.

Travaille sur toi-même et tu réussiras !

J’si compris qu’à chaque jour qui passe, il faut travailler sur soi- même avec confiance.

Isidore

MON MENTOR, GÉRARD BOURGEOIS

Monsieur Bourgeois, vous m’avez aidé à atteindre mes objectifs, je vous remercie de pour votre présence  dans ma vie.

Mon montor , Gérard Bourgeois, en me donnant mon premier livre de pensées positives de Dale Carnegie, n’a certainement jamais réalisé que ce simple petit ouvrage allait contribuer à transformer une personne qui croyait être né pour un petit pain, en un homme confiant ne doutant de rien, mais encore naïf ( un peu ) …..

Ce livre a bien vieilli, et j’y fais référence lorsque je donne des conférences.  Il est en moi et avec moi, comme M. Bourgeois.

Il me répétait toujours comme un vieux disque :  Isidore, tout ce arrive dans la vie, c’est pour le mieux.

J’avais tellement de difficulté à croire ce propos que je me disais :  Là, il se trompe.

Aujourd’hui, en regardant dans mon rétroviseur, je peux affirmer que je crois vraiment que tout ce qui arrive, c’est pour le mieux.

Mon mentor m’a aidé à comprendre qu’il est nécessaire  de passer aux choses essentielles de la vie, ces choses  qui ne peuvent être comprises que par le cœur…

Choisissez la bonne attitude  , quelques que soient les circonstances . Soyez positif et fondez toujours votre vie sur la reconnaissance.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut croire que tout ce qui arrive c’est pour le mieux.

Isidore

LE LIVRE UN EFFET EXTRAORDINAIRE

Qui que vous soyez et quel que soit votre âge, si vous désirer atteindre le succès dans votre vie:  achetez vous de bon livre- Paul j. mayer

  • Le  livre  n’a appris  avoir un effet extraordinaire sur notre attitude, notre comportement ou notre vision de la vie.
  • Le livre m’a appris qu’il y a des possibilités dans la vie.
  • Le livre m’a appris qu’on  a des milliers de choix devant nous, peu importe que nous sommes ou d’où nous venons, nous pouvons réussir.
  • Le livre m’a appris qu’on pouvait tous se construire un château,  si nous croyons avec foi, ce château deviendra réalité.
  • L livre m’a appris que l’essentiel dans la vie, c’étais l’amour et la reconnaissance.
  • Le livre m’a appris la différence qu’il y a entre le positif et le négatif et cela m’a aidé à choisir le positif.
  •  Le livre m’a appris que chacun de nous à son propre Eldorado, avec ses propres richesses, sa santé et sa joie de vivre, avant toute richesse monétaire.
  • L livre m’a appris qu’il y a un guide , une direction à suivre pour une meilleur santé physique, mentale, spirituelle et financière.
  • Le livre m’a appris que le meilleur héritage que je puisse laisser à mes enfants et petits-enfants, c’est la confiance.
  • Avec le livre, j’ai également appris qu’il y avait  des possibilités à exploiter et cela m’a permis de comprendre que moi aussi je pouvais atteindre les objectifs que mon esprit rêvait.   Le livre m’a appris que peu importe les  embûches, le barrage de route, les préjugées, la jalousie ou toutes autres actions des prophètes de malheur, rien ne peut arrêter une attitude positive.
  • J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre  la main à main à quelqu’un et le convaincre qu’il y a de nombreuses POSSIBILITÉS.

Isidore

DES GENS QUI SE PLAIGNENT,0UI !

Une vie réussie n’est rien d’autre qu’une suite de journée réussie. A. Bennett

Vous savez qu’il y a des  gens qui se plaignent , tel qui sont dégoutés de la vie, peut-être  des gens qui sont malheureux et qui perdent espoir.  Peut-être d’autres qui manquent de confiance et qu’ils ont peur pour demain, peur de manquer le nécessaire, peur d’être oublier, peur de ne pas réussir.

Savez vous quoi, nous possédons tous un très grand pouvoir:  Le pouvoir de choisir.

0ui, nous pouvons choisir le linge qui nous convient,  nos chaussures, la couleur qu’on aime le mieux, l’émission de radio, le film de notre choix, faire des études ou choisir de ne rien faire de notre vie.

Nous pouvons choisir d’être honnête , d’être travailleur, choisir des défis, choisir de faire du bien aux autres.

Je peux continuer de choisir  de me lever le matin en me lamentant.

Encore une journée qui commence, et de me répéter à qui veut l’entendre :  n’essaye pas de me changer, je me lève toujours de mauvaise humeur, ça toujours été conne ça, et ça va rester comme ça :  N’essaye pas de me changer !

Tous ceux qui ne sont pas satisfaits de leur vie peuvent décider de changer , c’est un choix.

En terminant, une petite histoire:   Une femme est sur le point d’accoucher.  Son homme lui dit :  si le bébé te ressemble, ça va être extraordinaire .  La femme lui répond :  si le bébé te ressemble, ça va être un miracle…  Bonne fin de semaine.

J’ai compris qu’a chaque jour qui passe, on peut choisir de se lamenter et d’être de mauvaise humeur.

Isidore

 

 

QUAND LE DOUTE S’INSTALLE…

C’est ce que nous pensons quand le doute s’installe et c’est ce que nous pensons de nous-même, en société ou en solitaire.  Les mots de l’es- président 0bama , je veux les immortalisés …..

La semaine dernière: A Montréal , l’es- président 0bama nous a invité à nous accrocher à l’espoir et à ne  pas céder à la peur.

La peur, selon lui fragilise la démocratie et ouvre la porte au doute.  C’est dans la brèche par le doute que ceux qu’il appelle les hommes forts- une formule polie pour décrire les détracteurs- s’immunisent et détournent la démocratie hors de contrôle.  Fin

La peur est tellement ancré dans nos vies qu’elle se manifeste de toutes sortes de façons.  0n a peur de rencontrer des gens importants, de changer de travail, d’avoir des échecs, de conduire en ville, de voyager, de parler en public, de donner son opinions, de perdre un être cher, de tomber un amour et même de mettre un terme à une relation de couple destructive.

Heureusement, j’ai été épargné par certaines de ces situations, mais n’ayez crainte, j’ai vécu ma dose de peurs et d’inquiétudes plus que la normales , et j’ai longtemps cru que j’étais seul au monde à vivre cet enfer qui paralyse , qui enlève tout ce qu’il y a de meilleur  en soi et qui anéantit toute énergie et tout potentiel.

Pour s’en sortir, il est nécessaire de rééduquer notre cerveau  par des pensés positives et d’autosuggestion.

Même si la peur existe et fait des ravages, ce qui réside en nous est là pour rester.  Le talents, les ressources, l’ambition, l’amour, la foi , tout ça peut rebondir  et fructifier.

J’ai compris qu’a chaque jour qui passe, il faut mettre nos doute, nos peurs  de côté et investir dans la foi et dans  nos talents.

Isidore

OU TROUVER LA VRAI RICHESSE ?

À la mort de Gandhi, le monde entier a été saisi d’une très  grande leçon d’humilité .  Quoi de plus impressionnant, en effet que de voir sur une photo publiée dans presque tous les journaux du monde, les possessions d’un homme mieux connu sur la terre que n’importe chef d’état ou star de cinéma.

Lors de son décès, les biens matériels de Gandhi se limitaient à une paire de lunettes, une paire de sandales, quelques vêtements sobres, un rouet et un livre.

Qu’importe, partout sur la planète   on apprenait qu’une homme, sans doute le plus riche, venait de nous quitter.  Gandhi nous faisait comprendre ce que Henry David avait dit un jour:  L’homme n’est riche qu’en fonction de ce qu’il peut abandonner.  À ce compte, Gandhi était multimillionaire.

Depuis  50 ans , ou peut-être davantage, nous sommes captivés par le besoin de posséder plus toujours plus . Constamment, nous luttons pour notre confort, notre sécurité matérielle, nous convoitons ce que notre voisin possède et rêvons au luxe que nous revoient les images de la télévision.

Dans cette course effrénée de poission de gagné l’as de cœur qui vaut maintenant des millions , nous oublions l’essentiel.  Trop pressés, trop fatigués, nous ne voyons plus ou  se trouve la vais richesse.

La vrai richesse, elle est à l’intérieur de nous-même, de notre famille, elle passe par l’émerveillement de nos enfants et petits enfants.  Elle passe par la satisfaction d’avoir réalisé quelque chose d’important, le plaisir de revoir un amis.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, la vrai richesse se trouve dans les petites choses de la vie, une petite tape sur l’épaule, un beau sourire….

Isidore

LA LOI DE CAUSE À EFFET

Mon père disait que lorsque tu craches en l’air, ça te retombe toujours sur le nez >

Mon directeur Jack MacDougall nous répétaient  souvent qu’il existe une loi universelle qui dit, dans la vie, on récole  ce que  l’on sème.  0n l’appelle aussi la loi de  cause à effet, la loi d’action réaction , c’est à dire ce qu’on lance, nous reviens.

A chaque fois que j’étais dans son bureau, il faisait jouer un balancier de deux balles qui étaient toujours en mouvements .  ça va, ça vient,   ça va, ça vient.

Un petit garçon habitait dans une vallée avec sa maman .  Un jour, le petit garçon était furieux après sa mère.  Elle venait de le mettre en pénitence parce qu’il avait été impoli.  Le petit garçon est sorti dehors et a commencé à crier.  Je te hais, je te hais> et l’écho de répondre :  je te hais, je te hais.

En pleure, le petit garçon  rentre à la maison et va voir sa mère:  Maman, maman, il y a un petit garçon dans la vallée qui ne m’aime pas.  Il dit qu’il me hais!  Et la maman prend la main de son fils et lui dit ne pas s’inquiète , vient à l’extérieur avec moi, ils y a de nombreux  petits garçons qui t’aime.

Plus, elle lui dit de crier de tout ses  forces à la montagne:  Je t’aime , je t’aime et l’écho de la montagne de lui répondre: je t’aime, je t’aime.

Tu vois mon fils la vie nous  retourne toujours la main qu’on lui tend.

Dans la vie mes amis, on récole toujours ce que l’on sème.  Si vous lancez  des messages de haine, c’est également de la haine que vous allez recevoir.

Par contre si vous lancez des messages d’amour, c’est de l’ amour que vous recevrez en retour.  Comme me le répétait souvent mon mentor Gérard Bourgeois, le bonheur que les gens te donne c’est gratuit, et toi aussi tu dois prodiguent du bonheur gratuitement  aux autres.

Dites du bien des autres, et ils diront du bien de vous…..

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut crier aux autres qu’on les aiment et l’écho va vous répondre que les gens vous aiment.

Isidore

UN COEUR REMPLI D’AMOUR

Un texte de Francine Laplante –  Femme d’affaire -La Presse dimanche 11 juin 2017

Les fondations de l’hôpital  Sainte-Justine de Montréal se sont fissurées la semaine passe.  0nde de choc, immense est passée inaperçue  pour le commun de mortels, mais pas pour les parents et les enfants qui, un jour ont eu le malheur de traverser les portes de cancérologie  Charles -Bruneau.

Derrière  ces portes se cachent le pire des pires, l’odeur de la maladie, l’air de la peur, l’aura de la mort….Mais dernière ses portes se trouvait  également depuis 1988.  0ui, un véritable ange, que vous y croyez ou non, une personne plus grande que nature, dégageant une empathie, une compassion, une humanité à la grandeur des mères Teresa, Grandi et Nelson Mandela.  Vous pouvez pensez que j’exagère  ?  Non, non, non, vous ne comprenez pas !

Caroline Rivest, une Québécoise de chez nous, peut facilement comparer son parcours à tous les grand de ce monde, sauf qu’elle choisis d’intervenir dans l’ombre sans jamais chercher la reconnaissance , les projecteurs ou les hommage.

Elle n’avait qu’une mission :  protéger ses ti-loup et leurs parents.

La semaine dernière , le verdict est tombé.

NOTRE Caroline est malade, très malade.  Le cancer, son ennemi viscéral, celui qu’elle a vu détruire la vie de milliers d’enfants, s’est attaqué à elle avec un diagnostic désastreux :  elle est condamnée !

Jeudi dernier, elle est venue è l’hôpital faire ses adieux,  J’y étais, en retrait de tous ce  monde qui volaient l’embrasser et la remercier. Puis , elle à tenu è faire un témoignage.   » Je suis malade, très malade, mais je ne suis pas fâchée.

Pourquoi pas moi et pourquoi tous ses enfants ?  J’ai eu l’honneur de faire le plus beau métier du monde, de vivre dans le vrai, de côtoyer le plus beau de l’humanité et le plus laid en même temps.     

  » N’oubliez jamais que de tenir la main d’une enfant très malade, soutenir ses parents, les accompagner parfois aux porte du paradis est un immense privilège. »  

Caroline, mon ami, mon idole, mon modèle, non plus grand souhait, c’est qu’un un jour, ton non soit reconnu mondialement et cité en exemple dans l’histoire, car je sais que tu es et tu seras la plus grandes dame que le Québec ait connues.

J’ai compris qu’a chaque jour qui passe, des héroïnes , des anges  sont là derrière les portes clauses à notre service.

Isidore