LA GÉNÉROSITÉ À SON MEILLEUR

« La richesse de l’homme est dans son cœur. C’est dans son cœur qu’il est roi du monde . Partager, c’est vivre. – Jean Giono-

Ceux qui suivre à la télévision le déluge des inondations un peu partout au Nouveau Brunswick, Québec, l’0ntario et ailleurs sont témoins de la grande générosités de gens, qui participe avec cœur à se soutenir entre voisins et amis.  Dans du négatif, il y a toujours du positif.

J’ai grandi avec cette maxime en suivant l’exemple de mes parents.  Dans leur grande sagesse et modestie, mon père et ma mère mon constamment démontré avec des gestes concrets le grand pouvoir du don.  Mes parents se serrait la ceinture pour que nous manquait  de rien .  Nous vivions simplement en nous limitant au strict nécessaire.

Lorsque des besoins plus criants se faisaient sentir dans le voisinage, mes parents étaient toujours parmi les premiers à prêter main-forte avec un sac de patates, ou une paire de bras.  Jamais que j’ai senti que mes parents se privaient pour donner aux autres ce qu’ils n’avaient que trop peu.  C’est comme-ci leur geste les enrichissaient.  Je les observais, je les admirais et je tentais de les imiter.

J’ai découvert que donner pour obtenir ce que l’on souhaite est une approche qui nous rend moins égoïste et qui va chercher au fond de nous cette volonté de rendre service.  Pour connaître le véritable sens de l’amour et pour accéder au bonheur.   Il faut donner pour recevoir.

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut se baisser pour aider un autre à se relever.

Isidore

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.