DEVENIR UN ÊTRE MEILLEUR

Nous avons et nous aurons toujours le temps qui existe pour devenir meilleur. Arnold Bennett
Devenir meilleur devrait être l’objectif par excellence et celui de tout être humain, car nous sommes sur cette terre dans un seul but : celui de s’améliorer. Cela vaut pour les études comme pour la profession : professeur, directeur, père ou mère de famille (et la liste s’allonge à l’infini). Pour moi, devenir un être meilleur, c’est accepter le changement, c’est investir un peu de temps pour mieux se connaître et se développer, surtout développer une meilleure image de soi. On devient meilleur lorsqu’on est déterminé à vouloir grandir, se surpasser, améliorer notre attitude, rester nous-mêmes. Vous êtes une meilleure personne lorsque vous acceptez les circonstances de la vie, négatives comme positives. Soyez convaincu que, du jour au lendemain, vous pouvez être une personne plus riche, plus fière de vous-même. On dit que tout s’apprend, même aimer et se responsabiliser sur le plan de la santé morale, physique et spirituelle. Vous pouvez donc apprendre à devenir meilleur.
Le temps du bonheur –

Passez une bonne journée, gardez le sourire!

Ne laissez personne gâcher votre vie et votre confiance

UN PROJET

Rien n’est plus magnifique que de faire des rêves d’avenir lorsqu’on est jeune, car même si la vie nous joue parfois des tours, si vous êtes prêt à faire ce qu’il faut faire, vous allez réussir.

Lorsqu’on a en soi un projet, un rêve, un talent, il y a rarement quelqu’un d’autre qui puisse le faire éclater au grand jour. Si ce projet, ce rêve ou talent reste inexploité pendant des années pour de bonnes ou de mauvaises raisons, il est toujours temps de le ressusciter. Ce qui aide beaucoup, c’est de se répéter souvent qu’on en est capable, qu’on a tout ce qu’il faut, qu’on est le meilleur candidat et qu’on est suffisamment discipliné. Quel bonheur que de travailler à réaliser ses rêves ! Peu importe l’âge, si vous êtes en santé et si vous avez confiance, rien, absolument rien ne viendra vous empêcher d’atteindre ce que vous souhaitez secrètement depuis trop longtemps. Durant tout ce temps, votre projet ou votre rêve aura mûri et le bonheur que vous éprouvez à le réaliser vous redonnera le souffle et la témérité du jeune âge. N’ayez pas peur de vous répéter que vos rêves valent la peine d’être réalisés et que vous devez vous y mettre dès maintenant. Vous avez perdu assez de temps, même si vous avez toute la vie devant vous.

Passez une bonne journée, gardez le sourire!

Ne laissez personne gâcher votre vie et votre confiance

Isidore Dugas

NE JOUEZ PAS CE JEU

Vous faites votre premier pas vers la réussite quand vous refusez de rester prisonnier du milieu où vous vous êtes retrouvé au départ. Mark Caine

Pendant des années, j’ai joué au jeu j’aurais donc dû, j’aurais tant aimé, j’aurais, j’aurais dû. « J’aurais » a été un ennemi qui a mangé une bonne partie de ma jeunesse et plus encore. Heureusement qu’un jour, avec l’aide de mon épouse Edwidge, avec des livres de motivation qu’elle m’achetait et à force de travailler sur moi-même et de combattre le feu du négatif, comme il se doit, le négatif a commencé à s’essouffler et des étincelles positives ont jailli dans mon subconscient et subitement j’ai compris comme un éclair de lucidité que j’avais un immense potentiel qui ne demandait pas mieux que de renaître à la surface et de voir le jour et la lumière. En vérité, j’étais plein aux as. Un de mes amis m’a dit : « Isidore, tu fais du narcissisme. » J’étais content, j’étais au ciel ; enfin, je faisais du narcissisme : fixation affective sur soi-même. Sérieusement, je n’étais pas encore sorti de prison, mais je continuais d’affronter la peur, jour après jour. Ceux qui ont réussi à combattre la peur savent de quoi je parle et je suis certain qu’ils approuvent le message que je veux vous transmettre. Rien n’est jamais perdu, à vous de croire que l’impossible peut devenir possible pourvu que l’on y mette du cœur, de la persévérance et du temps.

Passez une bonne journée, gardez le sourire!

Ne laissez personne gâcher votre vie et votre confiance

Isidore

L’ENNEMIE NO1

La peur de la réaction des autres, la peur de l’échec, la peur du rejet, la peur d’être déçu : avec l’amour nous pouvons dépasser nos peurs et réaliser notre vision. Laurie Beth Jones

En découvrant le monde, la société, je me suis rendu compte malgré ma grande naïveté que la peur est un mal qui parcourt tous les chemins sans faire abstraction de personne. Nous avons tous une dose de ce mal. Commencer quelque chose nous fait peur. On devient craintif devant le changement et on doute de ses capacités d’être à la hauteur. Sans exagérer, je crois même qu’on a peur du succès et même du succès des autres. La vie nous martyrise comme si on devait être exécuté et mourir. Vous allez penser que je suis pessimiste ; éloignez-vous de cette idée, mon but est de vous convaincre que vous êtes maître de votre énergie et de votre enthousiasme. On dit trop souvent que lorsque ça va mal, c’est toujours la faute des autres, que nous ne sommes jamais les responsables de nos malheurs. En ce qui concerne la peur, je suis catégorique et convaincu que c’est la faute de notre éducation. Je blâme et je jette toute la faute sur l’éducation qui a rempli notre esprit de pensées négatives avec des voyages d’angoisse et d’échecs. Pour s’en sortir, il est nécessaire (et c’est facile) de rééduquer notre cerveau par les pensées d’autosuggestion : nous sommes tous capables de grandes choses extraordinaires avec le magnifique potentiel que nous possédons tous. Croyez que vous êtes plein aux as et que vos talents méritent de s’épanouir autant que quiconque dans cette communauté, cette ville ou peu importe l’endroit sur cette terre ou sur mer. Peu importe qui tu es, d’où tu viens, tu peux réussir.

Passez une bonne journée, gardez le sourire!

Ne laissez personne gâcher votre vie et votre confiance

Isidore

LE PASSÉ OU LE PRÉSENT

Plus vite tu oublieras le passé, plus vite tu pourras passer à l’action et à de meilleurs objectifs. Henri Bergson

Si vous voulez oublier le passé et préparer un nouvel avenir, écoutez bien ! Nous sommes tous entièrement responsables de chacune de nos expériences. Chacune de nos pensées crée notre avenir. Le pouvoir réside toujours dans le présent. Nous souffrons tous de culpabilité et d’un manque d’amour pour nous-mêmes. Nous pensons tous, au fond de nous, ne pas être assez bien. Ce n’est qu’une pensée et une pensée peut se modifier. Le ressentiment, la critique et la culpabilité exercent en nous l’influence la plus négative. Se délivrer du ressentiment vient même à bout du cancer. Si nous nous aimons réellement, tout va bien dans notre vie. Nous devons nous défaire du passé et regarder vers l’avenir. Nous devons apprendre à nous aimer nous-mêmes. L’approbation et l’acceptation de soi sont les clés d’un changement positif. « Nous créons toutes nos maladies physiques », nous dit Louise Hay.

Passez une bonne journée, gardez le sourire!

Ne laissez personne gâcher votre vie et votre confiance

Isidore

DEUX ÉTRANGES POUVOIR

Mon défi est d’amener une personne chaque jour à voir le bon côté des choses. Pascal Roy
Vous savez, mes amis, que nous les humains, possédons deux étranges pouvoirs : le premier nous attire la santé, le succès, la richesse, la réussite et l’amour. L’autre pouvoir que nous possédons nous retient au bas de l’échelle, sans jamais nous permettre de monter une seule marche. Ou pire encore, il nous fait chuter dans la misère noire. Ces deux étranges pouvoirs, c’est notre attitude. L’une est positive et la seconde, négative. Aujourd’hui même, pourquoi ne pas faire appel à des pensées positives ? Vous verrez une grande différence. Prenez-en l’habitude, et la vie sera meilleure pour vous !

Passez une bonne journée, gardez le sourire!

Ne laissez personne gâcher votre vie et votre confiance

Isidore Dugas

JE SAIS, JE SAIS

Je sais que dans les prochains jours, vous allez occuper la majorité de mes pensées puisque vous avez lu LA JOIE DU PARTAGE. Je sais que le bonheur ne court pas après vous ; au contraire, c’est vous qui devez courir après. Je sais qu’il y a des femmes et des hommes qui n’ont pas l’image de mannequin vedette, mais si vous pouviez voir leur intérieur, vous seriez émerveillé. Je sais que la vie est remplie d’embûches, mais retenez la pensée de Voltaire : « Je choisis d’être heureux parce que c’est bon pour ma santé. » Je sais que vous pouvez choisir des occasions dans une journée pour faire des compliments à vos conjoints, conjointes. Essayez pour voir, ça allume la flamme. Je sais que le meilleur est à venir et cela peu importe ce qui se passe dans votre vie en ce moment. Je sais que votre plus grand désir, c’est d’être aimé, et qu’on ne vous dit pas assez souvent je t’aime. Je sais que ce n’est pas facile de pardonner, mais le pardon, c’est le plus grand soulagement, celui qui nettoie le plus l’être humain. Je sais que vous désirez la richesse monétaire, mais pas plus que les autres richesses.

Passez une bonne journée, gardez le sourire !

Ne laissez personne gâcher votre vie et votre confiance.

Isidore Dugas

L’HARMONIE AVANT TOUT

Vous pouvez lire ma chronique, parcourir des bouquins à caractère spirituel, des ouvrages semeurs de motivation et des publications sur la pensée positive et philosophique, si vous n’avez pas le sentiment d’être en harmonie avec vous-même et avec les autres, vous perdez votre temps. De plus, vous infligez à votre santé des maladies volontaires et vicieuses. Impossible d’être heureux et fier de vous-même et de connaître le véritable succès dans votre vie personnelle et professionnelle, si dans votre cœur et dans votre tête, vous ne pouvez pas pardonner à quelqu’un qui vous a blessé ou qui a été injuste envers vous. L’harmonie passe par le cœur et par la paix avec soi-même. Impossible de vous aimer pleinement et d’aimer les autres si vous n’êtes pas en harmonie avec vos faits et gestes. Les gens qui se sont efforcés de mettre de côté des blessures qu’ils ont subies sont sortis gagnants de l’expérience, beaucoup plus heureux d’eux-mêmes que ceux qui ont dit « jamais »… L’harmonie avec vous-même est le gage d’une meilleure santé et d’un meilleur équilibre. Les médecins et les scientifiques attribuent d’un commun accord plusieurs maladies au stress, le fardeau qui s’accumule sur les épaules, pour un parcours de ressentiment, d’amertume, de colère, émotions qui minent toutes les énergies.

Passez une bonne journée, gardez le sourire!

Ne laissez personne gâcher votre vie et votre confiance.

Isidore Dugas

DIS-TOI D’ABORT CE QUE TU VEUX ÊTRE, PUIS FAIT CE QU’IL FAUT POUR LE DEVENIR. – Épictète

 Ce que je désir le plus avec cette nouvelle chronique, c’est une bonne jasette entre vous, toi, et moi.  Je veux un dialogue simple et chaleureux entre amies

Parfois j’utilise la formule du tutoiement au lieu du vouvoiement, non pas par manque de respect envers quiconque, mais bien dans le seul et unique but de mieux communiquer entre nous.

Je me présente : Je suis un Acadien du  Nouveau-Brunswick qui vit 6 mois à Orléans, Ottawa et le reste de l’année dans ma place natal, CARAQUET.

Je veux créer chez les lecteurs un impact positif avec des mots de force et de pouvoir.  0n dit que les mots sont plus fort que l’épée, c’est le pourquoi j’emplois des mots positifs dans le seul but de mettre du soleil dans la vie des gens.

Le titre de mes chroniques *LA JOIE DU PARTAGE * signifient la bonne parole. Ce sont des mots simples qui parlent de pensées positives, de motivation, d’évolution, de bonheur, d’enthousiasme, d’amour et de foi.

Croire en ces mots, c’est s’assurer une meilleure façon de vivre jour après jour. Mon engagement, il n’y pas d’engagement autre que de croire à la possibilité de faire la différence dans la vie de quelqu’un.

Passez une bonne journée, gardez le sourire !

Ne laissez personne gâcher votre vie et votre confiance

Isidore Dugas

Un Acadien Dérangeant

Bonjour et bienvenue sur le site Lajoiedupartage.com !

cropped-Un-Acadien-dérangeant.jpg

Isidore Dugas : UN ACADIEN DÉRANGEANT, AUTOBIOGRAPHIE

Caraquet  N.-B. – Pourquoi décide-t-on un matin d’écrire son autobiographie ?  Il y a, bien sûr, autant de raisons  que d’individus qui le font.  Celle-ci, malgré son titre intrigant, n’a pas pour but de provoquer mais plutôt de mettre en mots de beaux et de bons moments de la vie de son auteur, sans toutefois passer sous silence les égratignures ressenties tout au long de son parcours.  Égratignures qui eurent un dénouement heureux, sans blessure.

UN ACADIEN DÉRANGEANT, parle entre autres choses, de l’auteur, de son premier emploi au quotidien l’Évangeline, de son congédiement par les membres de la « Patente, l’Ordre de Jacques Cartier » de la création de l’Acadie-Nouvelle, de son rôle de chroniqueur à l’Acadie-Nouvelle, de l’avènement du Gala de la chanson de Caraquet,  de L’Université du Sacré-Cœur de Bathurst et de ses rêves de créations d’emplois pour le N.-B., de sa réussite professionnelle dans le domaine de l’assurance vie.

UN ACADIEN DÉRANGEANT est en vente en librairie et en ligne, « I book »

Éditrice : Louise Courteau de Montréal, QC