Archives de catégorie : Uncategorized

CE QUE J’AI FINALEMENT COMPRIS

Chaque fois que tu parles d’amour, que tu fais un acte d’amour et que tu donnes de l’amour, que tu ressens de l’amour, tu grandis aux yeux de Dieu.

J’étais profondément convaincus lors d’un séjour de trois ans en communauté que la vie devait être faite de souffrance et que les sacrifices nous méritaient la garantie du Ciel.

Je croyais en de longue prière et en de belle formulation. Je croyais…

J’ai toujours aimé discuter, augmenter, et poser des questions, pour finalement comprendre que le petit Jésus n’a pas vraiment besoin de nos souffrances et de nos sacrifices.

Ce qu’il est vraiment important de comprendre pour nous chrétiens, ce n’est pas la formulation ou l’éloquence du vocabulaire, ou les grandes souffrances et les grands sacrifices ne montent pas plus vite au Ciel que les petites inconvénients ou les petits désagréments de la vie.

Ce qui compte, c’est la bonté du coeur, la sincérité, et quoi dire du Merci. Merci, c’est une superbe  de belle prière.

J’ai compris qu’a chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

AUJOURD’HUI, C’EST LA FÊTE DE SAINTE-ANNE

Dans ma foi chrétienne, c’est la fête de Sainte-Anne à chaque jour et cela depuis mon enfance.  Je lui parle tout bonnement et je lui fais un très, très petit discours en lui disant que j’ai confiance en sa bonté infini. Je demande sa protection  pour moi, pour ma famille et tous ceux et celles que j’ai connus et qui m’ont aidés dans ma vie, et ça fini par un merci.

La neuvaine du Sanctuaire Sainte-du-Bocage, Caraquet, N.-B. du 17 au 26 juillet 2016 avec Réjean Bernier prédicateur laïque a certainement été pour moi,  la plus marquante et la plus stimulante au point de vue spirituelle.  Ceux et celles qui ont assisté à la neuvaine et entendu son message évangélique ont été témoins de sa parole spirituelle.

Il nous posait à chaque jour différente question à la fin de son homélie. Quelles est  les gestes que tu as posé auprès d’un proche et qui a fait une véritable différence dans leurs vie ?  Un autre que je me souviens:  Que fais-tu quand quelqu’un a besoin de ton aide ?  Ne fais-tu que passer ? 

Et cette autre question:  T’arrive t’il parfois de penser que tout est fini, que tout est perdu et qu’il n’y a plus rien à faire ?  Si tu as la foi en Jésus, si tu as la foi en la Sainte-Anne, ils te diront:  Nous t’aimant mon amie, ami, et rien n’est couler dans le bêtons. 

Pour que les mots portent dans nos coeurs et que le subconscient enregistre, il faut plus que des mots, car des homélies sans retenir un seul mot, vous comme moi, vous en avez entendus toute votre vie. Il faut que les mots soient accompagnés d’exemple et de pratique en action sans que cela devienne une obligation.

En terminant ses homélie, il nous demandait d’être solidaire dans notre quotidien respectif afin de garder le feu, SON FEU !  Le feu de l’Évangile. WOW ! 

Ma définition d’un messie parmi nous:  C’est un homme, c’est une femme qui chaque jour se penche pour aider quelqu’un à se relever.

Une prière, c’est fin comme de la soie: Un petit sourire, pas besoin d’un sourire de cinq minutes, une petite tape sur l’épaule pour te dire que tu es bon, pas besoin d’un grand coup sur l’épaule, une petit mot gentil, pas besoin d’un grand discours théologique.  Un petit discours comme Jésus: Aimez vous d’abord, avant d’aimer les autres.  ÇA C’EST WOW !  

isidore

 

 

LE SANCTUAIRE SANTE- DU- BOCAGE

La personne affligée d’une pauvre image de soi est incapable de faire confiance non seulement aux autres mais à elle même.

Ce qu’il y a de merveilleux en cette belle journée du 25 juillet â la veille de la fête de Saint Anne, c’est de lui demander que chacun de nous possède une excellente image de soi, et d’être capable de participer à la joie des autres sans se sentir diminuer. 

À ceux et celles qui vont mal, que le coeur ne répond plus aux attentes, à ceux et celles qui ont été mal aimés et mal touchés et qui vivent de grandes épreuves, faite confiance à la Saint Anne et dites vous que le mieux est à venir.

Ceux et celles qui demeure dans la péninsule acadienne, venez marcher au Sanctuaire du bocage à Caraquet, même si la chapelle est fermée à cause de la pandémie, l’eau de la source coule toujours et les sentiers sont là pour vous accueillir avec les écureuils et de la belle musique.

Pour traverser une vie d’épreuve, il faut posséder une bonne image de soi et respirer la confiance et la foi.

Savez-vous quoi ?  L’environnement du Sanctuaire possède un atout tellement bénéfique que ses vertus sont immuables. Wow !

J’ai compris qu’à caque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

UN GRAND BESOIN DE MODÈLE

je place en tête de liste, une vision, un modèle.

Pierre Maurer a été mon président pendant une quinzaine d’années à 0ttawa avant d’avoir une promotion à New-York avec 115 vice-président de la Met-Life.

Il a été un grand personnage d’exemple, de jugement et de discipline dans ma vie.

Pendant cette pandémie qui nous oblige à plus de retenu, de discipline et plus de temps pour la réflexion,  je n’aime vraiment pas ce que je voie à la télévision , que j’entant et ce que je lie dans les journaux. Certains politiciens ne sont pas à la hauteur en exemple pour le peuple Canadiens et surtout pour les jeunes.

Sans modèle, il est difficile de nettoyer nos mauvaises habitudes, de nous laver nous-même et de nous lancer pleins d’amour en nous associant avec des gens positifs.

Un grand besoin de modèle  pour les jeunes. 

Si les jeunes n’ont pas de vision, d’exemple à suivre, de modèle,  d’avoir des buts autre que simplement se faire dorloté, je leur prédit un avenir difficile.

C’est très simple, dès qu’un jeune cesse d’entretenir, une vision parce qu’il à cédé à de l’influence négative, son chien est mort. 

J’ai compris qu’a chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

TOUT N’EST PAS NOIR OU BLANC !

 » Car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du coeur  » -Luc 6;45

Il nous est parfois très difficile de dissimuler notre vrai nature. Nos paroles finiront toujours par révéler ce que contient nos coeurs et nos esprits.

C’est un peu vrai qu’à chaque instant, la vie peut basculer, oui, il y a beaucoup d’amour et de haine sur cette terre, oui, il y a de la méchanceté qui tue, mais il y a encore plus de bonté. 0ui,  il y encore des épreuves , mais il y a encore de la joie, de la satisfaction et du bonheur malgré la pandémie.

Tout n’est pas noir ou blanc !

0ui, il y a cette petite voix, une voix du coeur qui parle très fort, mais très silencieux,  » c’est  mystérieux « 

Nous avons la mission sur terre d’apprendre à mieux nous connaître, à composer avec les circonstances du jour et nos faiblesses.  

Connais-toi toi-même de Socrate est toujours d’actualité. Se connaître est une mission difficile : Qui suis-je ?   Pas facile de répondre. Qui suis-je MOI ?  Qui suis-je TOI ?    Est-ce que je me connais assez pour répondre logiquement à cette question?   Pourquoi je parle des autres ? Pourquoi j’ai le goût de me venger ?  Pourquoi je veux défoncer mon prochain ?

Avez vous déjà pris le temps de vous arrêter pour essayer de vous définir en tant que personne et de connaître vos valeurs humaines ?  Vous allez être surpris, joyeux, joueuse ou mécontent de vous-même.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

RENIER QUELQU’UN

je suis toujours responsable de ce que dis, que j’écris et du mal que je puisse faire aux autres.

Est-ce que ça vous arrive de renier quelqu’un ?  0ui, c’est tellement facile de nos jours.

De parler dans le dos de quelqu’un, de mentir, au sujet de l’autre, d’insulter, de salir la réputation, de cesser de parler à une personne à cause de ce que vous avez entendu, de ne pas pardonner, de refuser de partager la vérité et de ne pas laisser à l’autre une petite chance de s’expliquer.

Cela vient d’arriver à une famille d’amis toute entière sans épargner personne.  C’EST DISGRADIEUX ET PAS CORRECT.

Les médias sociaux ne doivent pas servir à soulager la vengeance où toute autre forme de commérage.

N’oubliez jamais que ce genre d’intimidation , il peut y avoir un gros prix à payer. 

J’ai compris qu’â chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un ,

Isidore

 

BONNE RENCONTRE

Une super de belle rencontre avec des personnes âgées. Je leur parle de l’importance du besoin d’être aimés. d’être sentis, d’être touchés avec tendresse. ( C’était avant la pandémie ) 

Nous avons tous ce grand besoin d’une manifestation d’amour, qu’elle que soit la forme.

N’ayez pas peur de le dire à votre famille, à vos amis, amies qui vous visitent que vous avez besoin de donner et de recevoir de la tendresse.

Ne vous croisez jamais les bras en marchant dans les corridors , ayez toujours les bras libres et ouverts  pour accueillir l’autre.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la mains à quelqu’un.

Isidore

0DE À L’HUMANITÉ

Un texte de Al Hassania Khouiyi  que vous partage partiellement.

Des évènements d’exception s’emboîtent les uns dans les autres depuis le début de l’année.  Dans ma naïveté humaine, je me demande comment expliquer ces évènements  ?

Série de coïncidences ?  Colères de Dieu ?  Vengeance d’une nature malmenée depuis des siècles ?  Complots ficelés par un être qui se croient supérieurs au commun des mortels ?  Plan de reptiliens pour régner sur la terre ?

Quelle que soit l’explication plausible ou farfelue, ce n’est pas la première fois qu’une série d’évènements malheureux s’abat sur les humains.

Je pense tout simplement à mes grands-pères, Dieu ait leurs âmes, qui sont venus au monde dans les années 20.  Ils ont connu la grippe espagnole, ils ont connu la dépression économique mondiale, ils ont vécu sous l’entreprise de la colonisation française , ils ont vécu la famine au Maroc, où il faillait un bon pour avoir un morceau de pain. ils ont été témoins d’inondations et de deux coups d’état.  Cela en fait beaucoup pour une vie.

J’ai lu dernièrement avec beaucoup  d’affliction des témoignages de gens touché par tout ce qui arrive et j’ai lu avec désolation des écrits de gens qui ont PERDU ESPOIR  EN L’HUMANITÉ.

Nous ne pouvons pas nous permette de perdre confiance en notre prochain.  Le monde foisonne d’actes posés pour venir en aide aux plus démunis.  J’ai vu des étoiles comme José, Marie , Pierre, André  etc., qui voyagent partout dans le monde pour offrir des repas aux plus misérables et au plus accablées. 

J’ai vu du personnel médical et paramédical offrir des opérations réparatrices aux enfants.  J’ai vu l’humain se mobiliser pour l’amour de son prochain. J’ai vu des gens extraordinaire comme vous et moi prendre part à cette SOLIDARITÉ  MONDIALE QUI SEME L’ESPOIR EN L’HUMANITÉ. 

j’ai confiance en cette solidarité qui chaque jour qui passe, se penche pour aider quelqu’un à se relever.

Isidore

 

DITE OUI À LA VIE, DITE NON À LA COVID-19

Nous avons plus que jamais besoin d’exemple positive !

Parmi les grands hommes qui ont inspiré le cours de ma carrière et profondément marqué mon existence, un être exceptionnel est apparu, exemple sans faille de courage et de détermination

Ce n’est pas un homme d’affaire, un politicien, où un homme d’église

Celui qui m’a prouvé au-delà de tout doute que le don de soi  à la mesure de son potentiel est l’ultime richesse pour un être humain, c’est  » TERREY fOX  »  

Ce que Terrey Fox a donné au monde entier, personne ne pourra le lui ravir. Qui n’a pas vibré à cette émouvante image d’un unjambiste foulant un bout de la Transcanadienne sauvage à peine éclairée par un soleil levant ?

Avant d’entreprendre ce projet audacieux, Terrey Fox à d’abort dû apprendre à marcher, puis à courir avec une  jambe en métal et par la suite convaincre sa famille et son entourage de l’importance de son projet.

Le cancer qu’il combattait allait l’emporter avant même qu’il puisse franchir la ligne d’arrivée, à l’autre extrimité du Pays.

Terrey Fox était un croyant et un croyant, c’est un gagnant.  Il a réussi à ammasser une impressionnante sommes d’argent destinées à la recherche du cancer.

Son projet lui survit et son succès n’a plus de fin, d’autres ont pris la relève. 

Ce qui frappe le plus, c’est envers et contre tous, Terrey Fox aujourd’hui en plein pandémie est un modèle indéfectibles à des miliers de malade en gravissant pour eux le sommes de l’inpossible et de l’invisible.

Terrey Fox a donné au monde entier la possibilité de croire. Croire c’est notre plus  grand ami et c’est le plus puissant.

Je vous partage que j’ai été me recueillir et visité sa  statue en bronze de neuf pieds  dans une espace spéciale réserver à Terrey Fox à  (Thunder  Bay ) c’est une visite  inoubliable.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

 

L’AMOUR D’UNE MÈRE N’A PAS DE PRIX

Le bonheur c’est de savoir ce que l’on fait, de croire en ce que l’on fait, et d’aimer passionnément ce que l’on fait.

Cette histoire touchante est de Patrick Leroux.

Aimez-vous vraiment le métier que vous faites ?  Voici un histoire qui illustre à quel point l’amour n’a pas de prix.  Qu’il s’agisse de l’amour de votre travail ou de l’amour pour vos enfants.

Alors qu’une mère préparait le diner dans la cuisine pour sa famille, l’aîné de ses enfants est venu la voir et lui a remis une feuille de papier.  Après avoir séché ses mains sur son tablier, elle a pris la feuille et l’à lue. Il était écrit ceci:

Pour avoir gardé mon petit frère alors que tu faisais

des achats:                                                                           2,25$

Pour être allé au magasin avec toi :                      1,50 $

Pour avoir sortir les déchets :                                  2,00 $

Pour avoir nettoyer ma chambre:                         2,00 $

Pour avoir ramassez les feuilles dans la

la cour arrière                                                                  5,00 $

Pour avoir coupé le gazon                                         5,00 $

Et finalement pour avoir eu des bonne

notes à l’école                                                                    5,00$

Total du       22,75 $

Sans dire un mot, la mère a regardé son fils un instant. Elle a souri en se remémorant plusieurs souvenirs qu’elle à vécus avec lui.  Elle à retourné alors la feuille de papier et a écrit ceci au verso :

Pour ces neufs mois où je t’ai porté dans mon vente:                    GRATUIT

Pour la douleur atroce que j’ai subit à ton accouchement:       GRATUIT

Pour toute les nuits où je n’ai pas dormi à cause de toi :             GRATUIT

Pour toute l’anxiété que tu me causes depuis ta naissance      GRATUIT

Pour les jouets, nourriture, vêtements que je te donne:             GRATUIT

Lorsque tu additionnes tout ça  mon garçon, 

le prix de mon amour est :                                                                        GRATUIT

Lorsque le garçon  a finit de parcourir ce que sa mère avait écrit, de grosses larmes coulaient sur ses joues.  Il a regardé alors sa maman et lui a dit :  » MAMAN, JE T’AIME « 

il a pris alors un crayon rouge et à écrit au recto de la feuille où il avait facturé sa maman:   » PAYÉ AU COMPLET « 

Tout comme la maman de cette histoire, quand vous aimez ce que vous faites, quand vous êtes passionné par ce que vous faites, vous ne l’ACCOMPLISSEZ PAS POUR DE L’ARGENT, mais vous le faites simplement par amour.

Est-ce-que vous aimez votre travail ?   Est-ce- que vous  l’aimez passionnément. Si c’est vraiment pas, Je vous suggère simplement cette petite phrase: J’AIME MON TRAVAIL, J’AIME MON TRAVAIL, JE VEUX APPRENDRE À AIMER PASSIONNEMENT MON TRAVAIL. l’autogestion va faire le reste du travail dans votre subconscient.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore