GARDEZ SON OPTIMISME MALGRÉ TOUT

Comment réussir à préserver son optimisme quand tout va mal dans le monde, quand la situation économique est tragique, que le marché boursier est en forte baisse et que l’inflation mange les plus vulnérables de la société et que la guerre éclatent.

Les mauvaise nouvelle ne sont pas bonne à entendre. Je ne vous dit pas de ne plus lire les journaux ni de ne plus regarder la télévision. La guerre de Poutine fait mal au monde entier.

Le meilleur moyen de remplir notre rôle sur terre est sans aucun doute, réussir  notre vie. réussir avec le travail, réussir en famille, réussir en amour.  Le tout en améliorant  sa situation, et la réalisation de ses rêves et de ses dés désirs, etc,

Aujourd’hui les jeunes veulent du chômage même s’ils manquent de travailleurs.  Vraiment dure à comprendre !

Aujourd’hui, même si nous sommes en période d’inflation, il y a encore des gens qui ne se pleins pas, car immédiatement ils ont changer leurs habitudes de gaspiller.

Et même si nous vivons dans une société où le divorce est monnaie courante, il y a encore des couple formidables qui vivent de belle amour en famille.

La vie, c’est la vie, elle est toujours la même avec ses hauts et ses bas.  Nous avons le grand choix de la subir ou de la contrôler.

 C’EST À NOUS MÊME DE LA RENDRE BELLE OU DE LUI OU DE LUI DONNER DU DÉSESPOIR. 

Le découragement, n’est pas le bon chemin, il faut nous imposer une discipline mental et se répété…. je vais gagner, je vais gagner en demeurant en mouvement.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

 

 

 

 

LA GUÉRISON SI ON Y CROIS

 » La vie inflige le pire à l’âme et au corps, mais on n’en meurt pas , même fatigué, très fatigué, faible et usé. -Elisabeth Akers Allen-

Pour bien des gens que je connais, la plupart ambitieux, fiers et débordées par les responsabilités familiales, il n’y a pas de place dans leur vie pour le repos, encore moins pour la maladie.  Lorsque le problèmes de santé surgissent, ils se retranchent dans la négation des symptômes de la maladie, ce qui a pour effet que d’aggraver leur état.  Cette vieille habitude de ne pas se fier aux signaux de détresse que nous envois notre corps.

Se garder en  santé suppose de saines habitudes de vie, un effort pour garder l’équilibre entre le travail et la détente, une volonté de ne pas dépasser ses limites.

La sciences a fait beaucoup de progrès, mais elle n’a pas encore le pouvoir de guérir toutes les maladies. Mais les  » miracles   » continuent de s’accumuler.  Ce sont des guérison qui ne s’explique pas disant le Dr. Bernie Seigle dans son livre  » L’AMOUR, LA MÉDECINE ET LES MIRACLE.  Selon lui, ces miracles ne sont peu mentionnés parce les bien pensants du monde médicales, ce qui ne s’explique pas n’existe pas et, par conséquent , ne se compile pas.

Pourtant, Dieu sait comment le pouvoir de la guérison surpasse bien des interventions, des médicaments et traitement de toutes sortes.

Je suis conscient que la maladie frappe à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit sans s’annoncer, même parmi ceux et celles qui ne sont jamais malade.  La maladie s’installe et mange sa victime sans égard à son éducation, à sa fortune ou à son degré d’intelligence.  Il y a lieu de l’affronter et de la combatte simplement par le désir et la volonté ferme de la prendre et de garder le contrôle.

Croire en sa guérison, ce n’est pas renier son état, s’enfuir la tête dans le sable et faire semblant qu’on va bien. Au contraire , croire en sa guérison suppose que l’on reconnaît sa  maladie, sinon il devient impossible de la combattre et de la vaincre.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

 

 

 

LE SUICIDE ET LA DÉPRESSION

Ma valeur en tant qu’être humain me donne le droit d’espérer le meilleur de la vie- Helen Keller-

Ce qui nous fait le plus peur, ce sont nos doute sur nous-mêmes. 0n n’a peur du changement, on redoute la COVID-19 , On redoute de perdre ce qui nous semble acquis. Des maintenant, vous devez prendre la décision de ne jamais sombrer dans le défaitisme ou la dépression.  Chacun d’entre nous subit de temps en temps des échecs, des frustrations, de l’intimidation et des déceptions.

C’est notre façon de réagir qui fait toute la différence.

Un jeune homme pensait que ça vie était fini et il décide de se suicider. Son amoureuse venait de le quitter. Elle était à ses yeux la seul femme qu’il ait jamais aimer. Il allait passer à l’acte lorsqu’un de ses amis le traîne à une soirée des Alcooliques anonyme.

Ce fut à cette soirée que tout commença à changer.

Il vit les dommages sur les hommes et les femmes ravagés par les effets de l’alcool et des drogues, en entendant ses témoignages, il se rendit compte qu’il n’avait pas réellement un si grave problème; son coeur était blessé, mais récupérable, blessure mineure. L’alcool était aussi mineur, dans son cas.

Il comprit ce soir-là qu’aucune déception, ni aucun problème, mineur où majeur, ne valait la peine de se suicider.

Il se répète maintenant que la vie vaut toujours la peine d’être vécue.

0n nous l’a souvent répété:  Peu importe combien de fois tu tombes, ce qui compte c’est de te relever. 

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

PLUS GRAND QUE SOI, LE RESTE N’EST QUE DU DÉTAIL.

Vous conviendrez, nous vivons dans un monde étrange et désinvolte où le nombre d’injustices qui sont relevées ( sans compter celle qui ne le sont pas) suffisent à décourager les plus optimistes.

La pauvreté, la guerre de Poutine . Une église orthodoxe dans l’est de l’Ukraine à été détruit par des bavardement  russe, les catastrophes naturelles, la violence, les abus, les maladies épidémiques et la COVID-19 etc..

C’EST À EN PERDRE LA TÊTE.

Tous ces horreurs nous dépassent. 0n est en droit de se demander si l’on peut vraiment changer quoi que ce soit à ce tourbillon d’enfer qui frôle  tantôt ceux qu’on aime, tantôt le voisin d’a côté ou un pays en entier.  Quel pouvoir détenons-nous pour faire changer les choses ?  Ce pouvoir existe-t-il ?  Si oui, d’où vient-il ?

Je suis croyant et vendu aux pouvoir éternels et infinis de Dieu.  Pour moi, la force que j’ai d’apprécié la vie et de la rendre meilleur pour les autres me vient de Dieu.  Pour moi, l’existence ne peut uniquement se rattacher à la terre, à l’aspect matériel des choses. Pour moi , il y a autre vie après la mort.  Pour moi, il y a plus fort, plus juste et plus sage.

Encore faut-il accepter de reconnaître que ce pouvoir existe en nous par des gestes de bonté,  d’amour et de communication.

La peur nous empêche parfois de ne pas être à la bonne hauteur et nous empêche de faire la bonne action, de créer un monde où l’amour et la justice ne font pas exception et appartient à chacun de nous.

Lorsqu’il y a plus grand que soi, il y a donc toujours quelqu’un à qui s’en remettre pour faire le plein et continuer à marcher.

J’ai compris qu’a chaque jour, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

 

 

 

MERCI À LA VIE !

Elle venait de perdre son mari. Histoire valorisante et touchante à la fois.

Je marchais à l’épicerie pas particulièrement intéressé par mes achats de nourritures. Je n’avais pas faim. Je venais de perdre mon mari, il n’avait que 57 ans et la douleur était encore très vivre.

Cette épicerie enfermait de si beaux souvenirs.

Mon mari venait souvent avec moi et presqu’a chaque fois, il s’éloignait faisait semblant de chercher quelque chose de particulier, mais je le connaissais bien et même  il n’était pas tellement douer pour me faire des surprises sans que je sache ce qu’il planifiait.  J’ai toujours eu le nez long pour détecter ces belles petites surprises à mon égard.

Je l’apercevais de loin marchant dans une allée avec des roses dans les mains. il s’avait que j’aimais particulièrement les roses jaunes.

Subitement, en pensant à lui, j’ai eu le coeur rempli de chagrin. J’ai eu envie de prendre rapidement les quelques articles que j’avais mis dans le panier et de partir le plus vite possible de l’épicerie.  Mais devant le comptoir des viandes, je cherchais un petit steak parfait et je me suis souvenu qu’il aimait tellement le steak.

Un femme s’approche tout près de moi. Elle était blonde , mince et très jolie. et portait une robe verte. Je la regarde alors qu’elle prenait dans ses mains un gros paquet de t-Bone, le déposa dans son panier. Hésita et le remis à sa place.  Elle se tourna pour partir, mais décida de reprendre le t-bone . Elle s’aperçu que je la regardais, en souriant elle me dit:  » Mon mari aime le ti-bômes, mais honnêtement, à ce prix-là , je ne suis pas certaine !

Plein d’émotions, je l’ai regardé dans les yeux et je lui dis :  Mon mari vient tout juste de mourir, il y a peine 8 jours. Achetez-lui donc son t-bone ?  Même si vous n’avez pas les moyens, la vie est tellement courte qu’il est important de chérir tous les bons moments ensemble !

Elle secoua la tête. Lisant l’émotion dans ses yeux, elle reprit le paquet de t-bômes, le déposa de nouveau dans son panier et parti.

Je me retournai et poussa mon panier jusqu’au comptoir des produits laitier. J’.tais à me demander quel format que j’allais prendre, enfin j’ai opter pour un demi-litre et ensuite je poussai mon panier vers les crèmes glacées. Un cornet de crème glacée m’a toujours fait le plus grand bien. Puis je me dirigé vers la caisses et c’est là que j’ai revu la belle madame dans sa robe verte. Puis surprise, elle se dirige vers moi avec un paquet, armé d’un magnifique sourire. J’ai vite remarqué ce qu’elle tenait dans ses mains et mes yeux s’est vite rempli d’eau.  Ceci est pour vous me dit-elle, en me remettant trois belles roses jaunes dans mes bras. Lorsque vous passerez à la caisse, ils sauront qu’elle ont déjà été payées. Puis, elle déposa un délicieux baiser sur ma joue, et me sourit à nouveau.  J’ai voulu lui expliquer ce qu’elle venait de faire, ce que les roses repressentaient pour moi, j’ai été incapable de sortir un mot de ma bouche. je l’ai regardé s’éloigner les larmes aux yeux.

J’ai contemplé les magnifiques roses  dans le papier vert et je n’on croyais pas mes yeux. Comment pouvait-elle savoir ?  Soudainement, j’ai pensé qu’il était encore avec moi et j’ai ressenti sa présente.

Je sais qu’il est parti, mais dans mon esprit et dans mon coeur, il est toujours-là.

J’ai compris de cette magnifique histoire, qu’il faut toujours remercier pour ce qu’on es, et ce qu’on a !

Merci pour ce texte- Auteur inconnu.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

 

AVEZ VOUS REMARQUÉ

0n juge les gens par leurs actes , pas pour ce quelle sont.  Vous n’avez pas l’air de comprendre le principe.  » La confiance  » 

Avez-vous remarqué que ce sont les gens les plus décontractées qui ont tout dans la vie.  Ils sont toujours au-dessus de leurs affaires.  En les observant, ils semblent ne faire aucune effort et tout recevoir comme par magie. Il prennent le temps de vivre et le succès leur sourit.

J’ai longtemps, et même très longtemps regardé ces gens-là et pensé que le Ciel n’étais pas juste à mon égard.

J’ai cependant compris une chose avec les années:  De ne jamais attribuez le bonheur à leur réussite. 

Ayez confiance dans la vie et il vous sera facile de développer une image de gagnant.

C’est après avoir regarder le succès des autres, que j’ai commencé à me répété des petits discours très cours, mais constamment répété par voix base qui s’est loger dans mon subconscient.

JE VEUX RÉUSSIR ET JE VAIS RÉUSSIR.  J’AI  CONFIANCE…..

Je le répète, la confiance sourit à ceux qui croient en elle.  CROYEZ QUE LA VIE VOUS COMBLE ET ELLE VOUS COMBLERA. CROYEZ QUE LA VIE VOUS RESERVE DE SUPER ET DE BELLES SURPRISES ET VOUS SEREZ AGRÉABLEMENT SURPRIS. .

Le fait d’avoir confiance dans la vie n’élimine pas toutes les épreuves, toutefois, cela vous donne une meilleur attitude faces aux problèmes.

Croyez que votre pensé peut tout. Elle peut vous apporter le succès, la richesse, l’amour et même la renommé. 

Au cours de ses 130 années d’existence au Canada, La Métropolitaine compagnie d’assurance-vie n’a reconnu que cinq de ses membres à la grande distinction du  » TEMPLE DE LA RENOMMÉE »  J’ai été le 4ième d’avoir eu l’honneur d’être admis à ce groupe très  sélec est tout à fait exceptionnel et j’en suis fier.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la mains à quelqu’un.

Isidore

 

 

 

 

UNE VIE SAUVÉE EN DERNIÈRE MINUTE

Accompagner  quelqu’un, c’est une choix, c’est vouloir marcher avec l’autre dans la joie où dans la peine.

Voici une histoire vrai que les gens qui  pense qu’une vie à naître, c’est le summum.

En réponse à son texte:

 » MON AVORTEMENT C’EST PAS DE TES AFFAIRES »  Texte de Jessica Savoir dans l’Acadie Nouvelle, samedi 7 mai 2022.

Voici une histoire vrai qui qui ne marche pas avec l’avortement.  Mon ami entre dans un restaurant pour boire un café et aperçoit une jeune fille assise dans un banc arrière, un beau visage qui pleure. S’approchant d’elle, il constate vraiment qu’elle pleure, ce n’est pas une illusion.  Poliment, il lui demande s’il peut l’accompagner pour boire son café, car il lui dit qu’il déteste boire son café seul.  Un vieux truc d’un homme qui en n’a vu d’autre en matière d’introduction.

De sa plus tendre voix, il lui demande ce qui lui cause tant de chagrin, et ajoute qu’il guérit facilement la peine qu’un autre puisse avoir, peu importe le circonstances. Sans le regarder, elle lui dit qu’elle n’a pas d’autre choix de poser un geste qui va avoir des conséquences sur sa vie.  Quel geste peut bien commettre cette belle jeune femme qui va avoir tant de conséquences sur sa vie.  Elle le regarde pour la première fois et constate que mon ami à l’âge de son grand-père et peut être plus.  Puis , lentement , elle lui raconte qu’elle était amoureuse d’un homme qui habitait la région depuis plusieurs années et, finalement, elle lui annonce qu’elle est enceinte depuis trois mois.  Son amoureux ne veut rien savoir de cette histoire et refuse d’assumer aucune responsabilité.  Quelque jours plus tard, il s’est acheté un billet d’avion et est parti sans laisser d’adresse, comme le font les hommes lâches qui fuient leurs responsabilités. Wow !

Mon ami lui tend la main et se présente. Si tu veux bien, même si nous, nous connaissons pas, je suis prêt à t’accompagner à mettre ton enfant au monde.  Je serai ton ami, ton grand-père et si tu veux plus, je serai ton grand-frère.

Elle avait rendez-vous à 4 heure cet après-midi là pour son   » AVORTEMENT  »

Le temps a passé vite, et finalement la main de mon ami et la sienne sont restées collé ensemble pendant 2 heures. Le sourire est apparue, la joie et le bonheur à fait place à la confiance et à l’avenir.

UN ENFANT DE PLUS VENAIT D’ÊTRE SAUVÉ DE L’AVORTEMENT.

Mon ami a tenu sa promesse d’être un grand-père, un grand frère pour cette jeune femme.  Il a tenu sa promesse de l’accompagner durant sa grossesse et bien sûr à l’hôpital pour l’accouchement d’une belle petite fille.

Vers le septième de sa grossesse, il m’annonce par téléphone qu’il vient nous faire une visite à Caraquet, une super de belle surprise. Étant au fait de cette merveilleuse histoire, nous étions Edwidge et moi contents, et un peu excités de connaître cette jeune dame, d’être présents et de pouvoir lui parler, c’était fabuleux, c’était gros et grand, enfin c’était de l’amour pur, c’étais la vie à naître , c’était le summum et je manque de mots.

Enfin, le grand moment arrive, ça sonne à la porte.  Un moment inoubliable. C’est elle qui est la première à la porte, et ne ne comprend encore, pourquoi nous n’avons pas sorti la tablette pour filmer la scène.  En ouvrant la porte, elle m’a immédiatement enlacé  dans ses bras pour me serrer bien fort pendant un long moment. Ce sont des larmes qui se sont coulées dans ce premier contact et par la suite avec des yeux brouillés, j’ai vu ce joli visage plein d’expressions positives. Ensuite ça été au tour d’Edwige de la serer dans ses bras. Wow ! quel moment magique.

Je revois facilement les images de reconnaissance envers mon ami qui nous à laisser jouir pleinement de cette rencontre, en restant  en retrait pour nous donner beaucoup de lassitude à ce grand moment.

J’ai  réussi  à sortir les premiers mots de ma bouche pour lui souhaiter la bienvenue à Caraquet et lui dire, tu vas être la plus belle des mamans.

CROYEZ VOUS AUX MIRACLES ?  CROYEZ VOUS AUX HASARD ?  CROYEZ VOUS À LA BONTÉ HUMAINE ?

La vie d’une enfant à été sauvée par l’effet du hasard: Quelques deux heures ont fait la différence entre la vie où la mort de l’enfant à naître.  La rencontre de mon ami avec cette jeune femme est dû domaine providentielle. Je crois que la vie répond généralement à nos attentes et à nos discours.    » Jules Michelet nous dit que le hasard sait toujours trouver ceux qui savent s’en servir  »

Les gens heureux sont tous semblables, le rire est facile et l’expression du visage nous parle, et la joie de vivre est exemplaire. C’est exactement ce que  je voyais du comportement de cette futur maman.

Elle me confie à voix basse que son nouveau grand-papa , après s’être informé; me fait une grosserie spéciale chaque semaine, car je dois bien me nourrir, moi et l’enfant à naître.

Elle va donner l’enfant en adoption avec joie et bonheur.  » C’EST ACCEPTER DANS MA TÊTE »  me dit-t ‘elle !  Je ne broncherai pas, c’est le bien de l’enfant m’a grande priorité.  Je l’écoute avec attention et admiration, même si c’est difficile à comprendre pour moi. Pendant qu’elle me parle, mon esprit fonctionne. Je me permet de lui demander: C’est quoi la différence entre se faire avorter où de choisir de donner la vie à un enfant et le donner en adoption ?

Elle me regarde avec une expression qui me fige un peu, pour me répondre :  » J’ai choisis la vie de mon enfant à naître parce que j’ai un choix maintenant, lorsque tu n’as rien devant toi, t’as rien à choisir » C’EST WOW !

C’est un couple marié, tellement heureux maintenant; lui est ingénieur et la nouvelle maman travaille dans le domaine de la santé, qui a adopté ce magnifique enfant avec leur exigence qu’en tous temps la mère maternelle puisse revoir l’enfant à sa discrétion.

J’ai eu le grand privilège également de lire le message de gratitude envers mon ami, que le couple d’adoption lui a adressé, pour avoir contribué à la vie de cet enfant, qui déjà procure tellement de joie et de bonheur.  Ce sont des mots du coeur, touchants et bouleversants. Dommage, très dommage que ne n’ai pas pensé de me faire imprimer une copie de cette lettre. Mon ami est décédé quelque temps après.

Ce que je peux ajouter, ‘est que cette lettre exprimait de la bonté, beaucoup de reconnaissance, de l’amour envers la mère maternel et envers le bienfaiteur.

Un homme sage à dit : Les personnes les plus importants ne sont pas celles qui ont plus de connaissance de la vie, mais bien ceux et celles qui ont le coeur plein d’amour, des oreilles prêtes à écouter, avec les mains tendus, et prêtes à aider par des gestes de bonté et qui crois que donner la vie est le summum de la vie.

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

 

 

 

 

 

DORMIR, C’EST LE BIEN-ÊTRE DE LA VIE

Tout le monde mérite d’être  aimé-, et tout le monde mérite de bien dormir.  

-Je n’ai pas fermé l’oeil de la nuit .

-Je suis aussi fatigué ce matin qu’hier soir.

-Je dois cesser d’écouter les nouvelles, ça m’ empêche de dormir, ( trois fois j’ai entendu cela hier )

-j’ai encore bu trop de café.

-J’ai mal digéré, il ne faut plus que je mange avant d’aller au lit.

Trop souvent, j’entend ces refrains qu’on me chante au téléphone. Je répond toujours que j’ai un recette infaillible pour dormir tranquille.

Pour certain, il faut en effet, arrêter le café, les repas lourds avalés trop tard dans la soirée.

Mettez-vous au lit avec un bon livre de pensées positives. En lisant quelques passages avant de dormir, vous chasserez de votre esprit ce qui vous tracasse et vous prédisposerez votre subconscient à la détente. Et puis, tout juste avant de fermer l’oeil, inspirez lentement, profondément au moins trois fois… et vous n’aurez plus besoin de compter les moutons. Pratiquer la respiration…

Vous n’aurez plus la hantise de l’insomnie.  Cela à été ma formule, et  je vous la donne gratuitement.

LE SOMMEIL DU JUSTE, EST UN JUSTE SOMMEIL !

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

L’AVENIR, EST VEVANT NOUS

Préparez votre esprit à recevoir ce que la vie a de mieux à vous offrir et cela peu importe votre âge. -Ernest Holmes-

Félicitations !  Si depuis toujours, vous trouvez qu’à l’école de la vie, vous en avez arraché, j’ai de bonnes nouvelles pour vous.

Votre vie est sur le point de changer malgré le « VIRUS  » qui plane sur vos têtes….pour le meilleur.  0ubliez la journée d’hier, le mois dernier, l’année dernière.  0ubliez les échecs, les déceptions et la médisantes envers vous.  Tout cela appartient au passé.  Ne vous tourmentez plus. Regardez plutôt en avant. Vous saurez beaucoup mieux où aller.

En avant, c’est l’avenir. C’est en regardant en avant malgré des nuages noir que vous allez commencer à transformer votre vie.  C’est en regardant en avant que vous seront révélés les grands secrets du succès et de l’avenir.

Lorsque vous apprendrez à regarder en avant, vous apprendrez peu importe votre âge, à construire un monde meilleur pour vous et pour ceux que vous aimez. 

Il ne fait aucun doute que toutes vos années passées à votre école, vous avec appris bien des choses malgré tout. Mais celle que vous avez décidé de fréquenter désormais sera formidable.  C’EST UNE ÉCOLE OÙ VOUS POUVEZ RÉALISER VOS RÉVES.

La leçon à retenir:  pensez positif et croyez en vous même.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

 

 

PÂQUES ET LE PARDON

Le pardon vient du mot latin « perdonare  »  D’après le psychologue Jean Monbourquette    » préfère définir le pardon par ce qu’il n’est pas  »  Un autre psychologue a découvert que le pardon conduisait à une plus grande maturité émotive., un autre à une réduction de la peur.

Joseph Murphy , pour lui  »  il faut pardonner à tous ceux et celles qui vous ont fait du mal, si vous voulez la paix et le bonheur; et pardonnez-vous à vous même si vous avez fait le mal  »

Je ne souhaite à personne de vivre des expériences qui pourri votre vie par des blessures qui touche le coeur et détruit la vie.  Personne au monde n’a demandé de vivre un viol, une séparations douloureuse,  de la médisance qui blesse, de l’injustice et j’en passe.

Ces émotions sont si épuisantes et dévastatrices  que seul le pardon à la capacité de détruire ces émotions éprouvantes. Le pardon à la capacité également de vous redonner la lumière, plus fort que n’importe médicament .

Le pardon tel que Jésus  nous l’a enseigné est le plus fort, en présentant l’autre joue qui n’a pas été blessé.  Ce pardon à l’autre possède la puissance de guérir et la puissance qui redonne la vie. :   » PARDONNER ET RANGER LE PASSÉ  »

Si vous n’apprenez pas à pardonner , vous gaspillez votre énergie et vous perdez ce qu’il y a de plus précieux sur la terre:  LA SANTÉ ET LE BONHEUR 

Afin d’obtenir la tranquillité d’esprit et de prendre un nouveau départ en ce jour de  Pâques, vous devez vous débarrasser à jamais de remords, des regrets, de la rancune et du ressentiment.

Même si vous pardonnez à ceux qui vous ont offenser, ne négligez surtout pas de vous pardonner à vous-même si vous avez fait du mal.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la mains à quelqu’un.

Isidore

 

 

 

 

 

Le site d'Isidore Dugas