LA GUÉRISON

Quand tout va mal, il faut faire confiance à ce que tu as à l’intérieur de toi.

Hier, j’ai eu un téléphone d’un ami qui m’annonce qu’il est atteint d’un cancer, stage 4.  Il me demande, si j’ai une minute, sans savoir ce qu’il allait me confier, je lui réponds que je suis millionnaire en minutes. Pendant plus d’une heure, je l’ai écouté parler avec enthousiasme et humour me raconté avec petit détail sa maladie.

Ce que je veux partager, un mot de sa rencontre avec ses deux filles et son fils. Je leur ai fais comprendre que la vie, la mort, marche ensemble, et qu’il faut bien mourir un jour.

Vous êtes ce que j’ai reçu de mieux dans la vie, vous êtes ma fierté avec votre maman. Je suis encore bien, avec aucune souffrance et je crois en Dieu. J’ai emballement  de temps devant pour vous dire et répéter que je vous aime et la bataille n’est pas fini.

j’aurais aimé lui dire que, si on s’accroche vraiment, tout peut arriver, mais, ce n’étais pas nécessaire, il s’accroche. J’ai tout de même eu l’espace pour lui recommander de lire le livre du Dr. Bernie Seigel, l’amour, la médecine et les miracles, qui s’appuis sur 20% des humains qui son exceptionnelle. 

C’est tellement important de croire aux cadeaux de la vie ! 

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut s’accrocher, se faire confiance et en croire en Dieu.

Isidore

 

L’HUMAIN DANS TOUTE SA GRANDEUR

j’ai retenu un leçon de mon mentor: Si j’ai changé, tu peux changer, et la communauté peut changé.- Gérard Bourgeois de Shediac –

L’être humain est solidaire de lui-même et se conduit d’une façon normale avec ses pensées et ses habitudes. Pourquoi en est-il ainsi ?

c’est très simple: Une fois l’habitude bien ancrée dans le système par la vois de la masse, du subconscient et de la répartissions, l’être humain sur son chemin sans faire de ZIZAG en ligne droite, comme un bateau avec un bon gouvernail, mais jamais atteindre le bon port.

Des gens me disent:  J’ai lu mon horoscope aujourd’hui, on prédit que je vais gagner un gros lot ou recevoir de l’argent d’une source inconnu, ou encore la chance me sourit; demain c’est une bonne journée, surveillez votre alimentation, faite de bon choix!

Je regrette de vous dire que je ne partage pas du tout l’idée de faire croire que les astres ne sont pas du bon bord, ne sont pas du bon coté; ou que les astres sont TOUJOURS du bon coté.

Ton avenir, votre avenir, tu l’as tout près de toi, dans tes mains, dans tes choix à la portée de ta main, à la portée de vos mains.

La chance, si vraiment elle existe, c’est d’avoir l’intelligence et le génie de se battre pour conserver ce qu’il y a de meilleurs dans ta vie, et dans votre communauté.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, beau mauvais temps, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

 

UNE PETITE HISTOIRE QUI PARLE !

Votre conditionnement détermine votre pensée, votre pensée détermine vos désistions, et vos désistions détermine vos actions, qui en viendront  à déterminé vos résultats. -Harv Eker-

C’est un petit garçon de 5 ans qui demande à sa maman; c’est quoi ça la politique ?  Sa mère lui répond, viens ici mon petit garçon, je vais t’expliquer ! 

Tu vois ta maman, c’est l’économie.

Ton père, c’est le gouvernement.

La servante qui fait le ménage dans ta chambre, c’est le peuple et toi mon garçon, tu es l’avenir.

Dans la nuit, le petit garçon fait caca dans sa culotte; il va voir sa mère, mais sa mère dort, il va voir son père, son père est coucher avec la servante. Puis, il se met à réfléchir; là je commence à comprendre la politique:  Pendant que l’économie dort, le gouvernement fourre le peuple et l’avenir est dans la merde !  Ha ! Ha ! Ha !

Ma compagnie avait  un slogan que j’aimais beaucoup  » L’AVENIR C’EST TOUT DE SUITE »

L’avenir, c’est d’abord personnel et individuel, c’est avant tout une préparation mentale qui doit commencer très tôt dans la vie, le plus vite possible.

Très jeune, j’avais des conversations avec mon ami Roland au sujet de notre avenir. Ces prises de consciences très jeune en été bénéfique pour nos deux. 

J’ai compris que dans la vie, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

10 FLÉAUX MAJEURS EN MATIÈRE D’ÉCONOMIE

Il y a un diction qui dit : Si vous continuez à faire ce que vous avez toujours fait, vous continuerez d’obtenir ce que vous avez toujours obtenu, pas grand chose !

Le manque de volonté politique de nos gouvernements de sortir les pauvres de leur pauvret.

– Les gens dépensent plus qu’il ne gagnent. ( Big problème tantôt avec la PCU: L’IMPOT

Le partage de la richesse se fait dans une seul direction, riches versus riches.

– La grande majorité des familles n’ont pas de plan financier , ni budget.

Plus de 425 milliards de dollars en hypothèque  au Canada.

L’éducation des parents et le manque de formation dans nos institutions en ce qui concerne la finance.

Deux puissants ennemis: – Les retraites prématurées – Acheter toute suite et payer plus tard.

-Les cartes de crédits. Elle représentent plus de 80 milliard.

– Les faillites personnelles et commerciales. Wow, là, c’est dans le Wow ! 

Finalement nous élisons des hommes et des femmes pour leurs couleur politique eu lieu de leur compétences.  ( je vous reviens sur le sujet des couleurs politiques)

L’expérience m’a appris qu’il faut juger la situation avant de suivre la masse !

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

TOI ET L’ARGENT

        MON TESTAMENT

Je lège et transmets sans exception à vous tous mes lecteurs et lectrices, toute mes recettes de succès.  Elles m’ont permis d’atteindre des buts et des objectifs très élevés, jusqu’au TEMPLE DE LA RENOMMÉE  de ma compagnie.  

La Métropolitaine, compagnie d’assurance-vie . Au cours de ses 130 années d’existence au Canada, La Métropolitaine n’a reconnu seulement que cinq de ses membres à la grande distinction  du Temple de la renommée.

L’honneur d’être admis à ce groupe sélect est tout à fait exceptionnel et j’en suis fier.  Cela représente  la stabilité, la foi en son travail, l’amour que j’ai dispensé à mes clients, de la discipline, un peu de courage, beaucoup de détermination et une confiance à toute épreuve.

Pour mérité ce titre, je me suis qualifié pour 24 conférences du président et huit fois,  j’ai été premier du territoire de Toronto et des Maritimes. Enfin, j’ai réussi le plus grand nombre de ces conférences au Canada, et récipiendaire du Certificat national de compétence pour vingt-cinq années consécutive. 

CE  SUR QUOI EN CE CONCERNE PREND DE L’EMPLEUR TEL QUE LE TRAVAIL. 

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

TOI ET L’ARGENT

La communication, c’est d’être compris par des mots simples.

                                      LE TUTOIEMENT

Ce que je désire le plus, c’est une bonne jasette entre nous (toi et moi ), un dialogue simple et chaleureux comme amis; j’utilise la formule du tutoiement au lieu du vouvoiement, non pas par manque de respect envers quiconque, mais bien dans le seul et unique but de mieux communiquer entre vous.

Ce que je désir le plus, c’est de parler tout le temps, mais je veux remplacer le mot parler par communiquer.

Ce que je désir le plus, c’est de COMMUNIQUER avec toi par le sentiment.

Ce que je désir le plus, c’est d’expliquer que le SENTIMENT est le langage de l’âme ( de l’émotion et du coeur ) 

Ce que je désir le plus, c’est te dire que la COMMUNICATION , si elle n’est pas COMPRISE, ce n’est pas de la communication.

Ce que je désir le plus, c’est te vendre l’idée que tu as droit à la PROSPÉRITÉ , moyennement un peu d’effort mêlé d’habitude , de procédés secrets et de STRATÉGIES. 

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

<

TOI ET L’ARGENT

PEINCIPE D’ENRICHEMMENT : Les riches croient qu’ils peuvent avoir à la fois le beurre et l’argent du beurre .  Les gens de la classe moyenne croient pour leur part qu’ils peuvent avoir que du beurre, mais pas l’argent du beurre. Quand aux pauvres, ils croient  qu’il ne méritent ni le beurre, ni l’argent du beurre, et restent comme ils sont, pauvres ! 

Un autre de mes amis qui m’a écrit un beau texte pour supporter mon livres et apporter son soutiens.

 » Deviens ce que tu es  »  était la devise de ma classe lors de ma graduation au niveau du Baccalauréat :  en d’autres mots, chacun est muni de son propre potentiel et il revient à chacun de le développer à son maximum. 

Dans son livre, Isidore reprend le même propos et va plus loin en te suggérant que tu dois aussi établir tes objectifs dans la vie, et une fois établie, il n’en revient qu’à toi de les réaliser; il te propose des outils, à toi de t’en servir.

Peu importe ton âge, tu dois admettre que nous sommes tous à la poursuite d’objectifs non réalisés. 

Normand Lavasseur, Ba MSW

Fonctionnaire fédéral

Négociateur

TOI ET L’ARGENT

Un autre commentaire qui à su remettre les choses en perspectives dans mon livre. Voici ce que André Haché avait à dire.

Lorsque j’enseignais à l’Université , j’aurais aimé que mes étudiants aient comme toi la chance d’avoir un livre sur la finance personnelles tel » TOI ET L’ARGENT  »  La méthode qui est proposée  par Isidore Dugas est vraiment l’outil indispensable  pour apprendre comment remplir  son bas de laine pour le temps où il en aura besoin.

Plain de bon sens, avec des idées et des concepts simple à appliquer.  Isidore te conduit sur le chemin  de l’indépendance financières  dès ton entrée sur le marcher du travail et pour les autres également.

André Haché

Professeur à la retraite.

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, surtout en cette période de Covid-19  il faut aider son prochain à se relever.

Isidore

 

TOI ET L’ARGENT

je vous partage des extraits de mon livre  » TOI ET L’ARGENT » Ce n’est pas quand la sac est vie qu’il faut économiser, c’est lorsqu’il est plein ! 

En soutiens: texte de Jacques D. Servant M. Sc. Pol., D.E.S. Admin. Pub.

L’argent !  N’y a-t-il pas sujet plus omniprésent dans vos vies que l’argent ?

Nous le gagnons par notre travail, nous le dépensons dans nos achats, il fait l’envie de certains et l’orgueil de d’autres, mais personne n’y est indifférent. Il est le motivateur incontournable de l’activité humaine où que nous soyons et peu importe le métier ou la profession que nous exerçons .

Combien d’entre vous n’aimerais pas en avoir davantage ?  Qui n’a jamais souhaité de gagner la loterie ?  Ilo faut en effet rêver, que ce soit d’une maison dans un beau quartier, de la dernière voiture de l’année ou d’une retraite bien mérité. 

De nos jours, nous voulons tout de suite, pas toute question d’attendre. Malheureusement, nous nous endettons parfois bien au-delà de nos capacités.

Isidore Dugas veut justement vous donner quelques idées pour mieux gérer votre argent et vos affaires ! 

Merci Jacques,

J’ai compris qu’à chaque jours, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

MES PROPRES OPINIONS

Chaque jour, je remercie Dieu de m’avoir fait connaitre de bonne personne qui a eu de l’influence sur moi et persuadé que j’avais du talent et encore plus.

Je suis en mesure de dire que ma vie à vraiment commencé à être un succès le jour ou j’ai cessé de m’abaissé et le jour ou j’ai commencé à exprimer mes propres opinions.

Ce jour-là,  j’ai opté pour ma vie, la mienne, tel que je la voulais, la même que dans mes rêves. Libre de m’exprimer, libre de dire la vérité et avec honnêteté.

Bien sûr, il y a des inconvénients de ne pas suivre la masse , on te traite de tous les noms, et ça fini que parfois tu es considérer par  un certain groupe de la société de traître.

Depuis ce jour, je retrousse mes manches chaque matin en remerciant Dieu, mon guide et j’avance avec confiance dans cette direction. 

J’aime le monde, et j’aime le mieux. Vous n’être pas libre si vous avez peur de vous exprimer. N’AYEZ PAS PEUR ET MARCHÉ DANS LA VÉRITÉ.

j’ai compris qu’¸a chaque jour, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

 

WP Feedback

Dive straight into the feedback!
Login below and you can start commenting using your own user instantly