DEMAIN 25 DÉCEMBRE 2023, JOYEUSES FÊTES

QUE TRANSPORTEZ-VOUS SUR VOTRE DOS ?

Notre tête est rempli de croyances et certaines de nos croyances nous empêchent de réalisent de nombreuses possibilités.

Noël fait encore des miracles, beaucoup de ces miracles sont invisibles et d’autre miracles nous permettent de nous découvrir.

Connaître les croyances qui vous nourrissent et qui vous accompagne chaque jours  et , puissiez-vous, vous posez quelques questions et d’y répondre honnêtement.

Vos pensées et vos paroles reflètent vos systèmes de croyances conscient ou inconscient.

Les quelques jours du temps des fêtes et en particulier demain, le jour de Noël, qui est de plus en plus représenté par de remises de cadeaux, et de moins en moins une journée qui nous fait pensée qu’un enfant nous est né.  Un enfant qui à changé le monde pour le meilleur, même, si ce qui ce passe en ce moment dans le monde, nous dit le contraire …

Beaucoup de haines, de la souffrances, de  la soiffe, de la faim, et d’un manque d’amour.

Je vous souhaite d’être la lumière pour les autres. La vie est difficile pour tellement de monde.  Les guerre, les famines et la haine sont des ingrédients n’effaces pour tellement d’enfants et qui ont ce modèle pour ce construire un avenir.

Les guerres de religions, plus vicieuses que jamais. 

MALGRÉ TOUT:  JE SOUHAITE À TOUS LE BONHEUR, AUSSI GROS ET PETIT QU’IL SOIT , C’EST VOTRE BIEN LE PLUS PRÉCIEUX , LE CADEAU LE PLUS PRÉCIEUX EN CETTE JOURNÉE DE NOËL.

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

 

 

AU-DESSUS DES NUAGES, IL Y A TOUJOURS LE SOLEIL

Personne n’est parfait, personne ne peut prétendre qu’il ne tombera jamais.

Pour qui veut voir les choses positivement, les chances de se refaire une vie ne sont peut être pas visibles, mais elle existent vraiment. Pour qu’elle se concrétise, il faut y mettre du sien en allant chercher de l’aide nécessaire.

Je ne voudrais pas banaliser, l’effet dévastateur du divorce, mais il faut se dire que les mariages qui s’effritent , c’est une triste affaire qui a pris des airs de contagion. Ses nombreuses victimes disposent néanmoins de diverses sources d’entraide., en plus des amis pour les écoute.

La guérison passe par la capacité de parler, et d’exprimer ce qui ronge de l’intérieur: un mélange de tristesse, de colère, de regrets et de frustrations.

Aussi le rejet ou la culpabilité, ou les deux à la fois. C’EST L’ENFER, IL N’Y A PAS DE DOUTE.

Auprès tous ceux qu’Edwidge et moi avons soutenus, nous avons toujours préconisé l’absolue nécessité de s’aider soi-même, et la plus grande discrétion.  Pour quiconque sombre dans les méandres d’un divorce, il faut garder la force et l’humilité de l’appui nécessaire pour articuler ses malheurs et rebâtir son estime de soi.

La prière fait aussi des miracles. Apprivoiser la solitude et la mettre de son bord et de méditer sur les messages positifs, ce n’est pas dangereux .

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

DEVENIR GRAND DANS VOTRE TÊTE

Notre région, la Péninsule Acadienne est tout simplement belle, il fait bon vivre ici. Nous sommes les privilégiés  de la terre et notre sol est pur.

Dans une de ses conférences de mémoire, le motivateur , Jean-Marc Chaput, nous dit : Devenez d’abord grand dans votre tête et vous le deviendrez grand dans la vie.  ( À retenir )

J’ai réalisé la puissance et la portée de ses mots quelques années plus tard , lorsque je me suis retrouvé acculé au mur, avec des objectifs de vente stagnants et de la pression à faire traverser la marmite.

Je me sentais dépassé par les événements, submergé dans la paperasse et pris de panique.  Je n’étais plus l’homme de la situation. J’avais perdu la main.  Au secours ! 

Je me suis tourné vers la seul ressource qui me restait et je me suis rappelé les parole de Chaput.  Elle mon propulsé hors de mon marasme et j’ai repris le boulot avec l’entrain que j’avais laissé glisser entre mes doigts. 

J’ai atteint mes objectifs, et d’autres chose, sans jamais m’arrêter.

Parce que j’étais devenu grand, je voyais l’aspect positif des situations et je tenais en moi seul, le pouvoir de changer les chose. J’avais découvert la « FRAGILITÉ DE LA PENSÉES  »  J’avais aussi sous-estimé l’ampleur de mes faiblesses, de mes peurs, et le danger qu’elle représentaient.

0n ne m’y reprendrait plus….

J’ÉTAIS DEVENU ASSEZ GRAND POUR LE PRÉDIRE.

Les circonstances de la vie et les épreuves peuvent souvent nous apparaître néfastes et dévastatrices , mais croyez moi, elle passent rarement sans nous » APPRENDRE QUELQUE CHOSE D’IMPORTANT  »

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

 

 

LA DISCIPLINE À BIEN MEILLEUR GOÛT

Il y a plusieurs raison qui font que l’on réussisse ou que l’on échoue, ou encore que l’on reste suspendu toute sa vie entre les deux yeux.

Hier, j’au eu un petite conversation concernant la discipline….

Lorsque je fus intronisé au Temple de la renommée de ma compagnie, on m’a posé la fameuse question et incontournable:  qu’est-ce qui faisait donc que j’avais réussi et que j’étais devenu un gars si heureux ? Sans hésitation, j’ai répondu:  -LA DISCIPLINE-

Lorsque j’ai été intronisé à ce Temple, j’ai ressenti une joie profonde d’avoir mérité cet honneur pleinement, mais sans discipline, j’aurais passé ma vie à y rêver.

J’ai eu la chance d’avoir des parents discipliné qui m’ont enseigné très tôt à le devenir.  Ma mère était infiniment bonne et nous aimait beaucoup, mais, en même temps, elle était ferme et exigeait le respect. Pour elle, la discipline,  c’étais entre autres être responsable de ses actions.  » Fais ce que tu dois faire et tu seras content  »  Nous disait- elle souvent.

J’ai donc grandi aux côté d’une maman hautement discipliné et qui cultivait néanmoins l’art d’être heureuse malgré le p’tit pain pour lequel elle était né.

J’ai souvent pensé à ma mère dans le silence et l’austérité d’un collège que j’avis choisi de fréquenter. j’ai fais ce qu’on attendait de moi en petit élève soumis.

Mais, de nos jours, il semble que les vertus de la discipline se soient évaporées aux profit de la surabondance et de la facilité à communiquer avec la petit appareille que la majorité d’entre nous tiens à la main.

La discipline est à la base de notre vie quotidienne et de notre vision d’avenir.

La discipline, la vraie, celle qui s’alimente d’amour et de confiance en soi, est infiniment enrichissante, tonifiante et glorieuse.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

NOUS AVONS TOUS BESOIN DES AUTRES

 » C’est l’une des plus belles compensations de la vie qu’aucune de nous ne puisses tenter d’aider quelqu’un sans s’aider soi-même  » -Ralph Emerson-

Même à l’autre bout du monde, une personne à le pouvoir de poser une bonne action envers les autres.

En contribuant au mieux-être ne serait-ce que d’un seul personne dans votre vie, vous auriez fait gros….

Le bénévolat prend plusieurs formes… Vous pouvez l’exercer dans votre cuisine ou devant votre ordinateur, autant que dans un groupe ou un endroit public.  Le bénévolat vous offre autant de « DISCRÉTON  »  QUE DE VISIBILITÉ. (je préfère la discrétion )  L’important, c’est de le faire avec la seule intention de servir la cause à laquelle on se lie, que ce soit l’environnement , l’assistance aux plus démunis.  L’IMPORTANT, C’EST DE TROUVER CHAUSSURE À SON PIED.

Si on veut être productif et servir, il faut être animé d’une certaine   » PASSION  »  et non seulement du sens du devoir.  Si vous n’aimez pas cuisiner, laissez tomber la cuisine.

Le bénévolat, vous l’aurez constaté , c’est un peu comme un milieu de travail, une petite entreprise ( ou une grosse) qui a un but à atteindre, un produit, une idée à vendre et qui compte sur vous pour le faire. Que le but soit d’alléger la souffrance des gens, d’aider les artistes ou de protéger l’environnement, le bénévolat est essentiel et porte des fruits extraordinaire. 

C’est finalement un grand privilège de servir et de rendre à la communauté ce qu’elle nous offre.

Personnellement,  j’y ai appris mes plus importantes leçons de vie. Le bénévolat m’a appris à « ÉCOUTER  » `À REMETTRE LES CHOSES EN PERPECITIVE, ET À FAIRE CONFIANCE À LA VIE.

Comme je l’ai toujours dit, il faut savoir donner de la main  droite sans savoir ce qui nous tombera dans la main gauche.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

 

À CHACUN SA PROPRE RICHESSE

Pourquoi, tu n’avances pas pour devenir une meilleur personne… Éloigne toi de ce blocage qui te limite.

 » La richesse de l’homme est dans son coeur. C’est dans son coeur qu’il est le roi du monde.  Vivre n’exige pas la procession des choses »  -Jean Giono-

Ce que j’ai pu entendre et que j’entends encore de ces complaintes à saveur de  » PERSONNE NE M’AIME  » !  JE SUIS TROP VIEUX, JE SUIS TROP LAID, TROS GROS, TROS PRESSÉ, TROP OCCUCPÉ. TROP, TROP !  À, je vous dis gentiment que ces même personnes sont souvent riche et qu’il ne le savent même pas.

Il m’arrive de parler aux gens d’une richesse qui reste à découvrir et à la dernière à qui j’ai dis cela, elle me regarde comme si j’avais deux têtes et quatre yeux.  Qu’est-ce que tu veux dire Isidore?  Avec un air désabusé, et en même temps , beaucoup de curiosité.

Je veux te dire que tu es riche, mais tu ne veux pas l’admettre, tu te déprécie, tu parles mal de toi , mais, tu as du talents, du potentiels et tu regardes les autres au lieu de te regarder. 

J’veux bien croire, Isidore, mais c’est rien à côté de Céline qui collectionne les promotions. De plus elle voyage en Espagne à tous les années et l’été, elle se la coule douce sur le bateau de son mari.

C’est toujours la même rengaine, les même histoire, le même résultats:  Cette fâcheuse habitude que l’on à tous de se comparer aux autres. 0n le fait tous, avec plus ou moins d’intensité. Quelques part, mes amis, il faut se le dire bien franchement:  C’EST NOTRE FAÇON DE SE MUSURER DANS UNE SOCIÉTÉ OÙ LE RENDEMENT ET LA COMPÉTITION DÉTERMINENT NOS CHANCES DE SUCCÈS.

Un autre m’a fait remarquer:   Aye !  et mon  » STANDING  »

Je n’ai pas répondu, mais j’aurais eu le goût de lui dire, t’a tout simplement pas les moyens pour ton  » standing  »

Mon message, et je vous le rappelle  que chacun de nous possède sa propre richesse  qui ne se mesure pas en  signe de « PIASTRE  » DU POTENTIEL, DU TALON, DU SAVOIR FAIRE, C’EST ÇA, LA VRAI RICHESSE.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

PLUS GRAND QUE SOI DE TOUS LES HOMMES

« J’aimerais connaître les pensées de Dieu, le reste n’est que du détail  »      – Albert  Einstein- 

Vous en conviendrez , nous vivons dans un monde étrange et désinvolte où le nombre d’injustices qui sont relevées ( sans compter celles qui ne le sont pas )  suffisent à décourager les plus optimistes.

La pauvreté, les guerres, les catastrophes naturelles, la violence, les abus, les maladies épidémiques et incurables, sans oublié la COVID-19 etc…C’est à en perdre la tête.  Si on est assez chanceux pour éviter l’une ou l’autre de ces malédictions, et il n’y a rien de garantie.

Toutes ces horreurs nous dépassent. 0n est en droit de se demander si l’on peut vraiment changer quoi que se soit à ce tourbillon d’enfer qui frôle tantôt ceux qu’on aime et peut-être un voisin.

Quel pouvoir détenons-nous pour faire changer les choses ?  Par exemple, la guerre d’Israël que nous vivons sous nous yeux à la télévision contre les Palestiniens ?

Je suis un croyant et vendu aux pouvoirs éternels et infinis de Dieu. Pour moi, la force que j’ai d’apprécier la vie et de la rendre meilleur pour les autres me vient de Dieu et de mes parents. Pour moi,( je ne parle pas de vous ) pour moi, l’existence ne peut uniquement se rattacher à la terre, à l’aspect matériel des choses.  Je crois qu’il y a une autre vie  après la mort. Et de mon vivant sur terre, il y a donc cette lumière qui me guide. Je ne suis jamais seul.

Dans la vie, il y a donc plus grand que moi ou que tout être humain. Il y a plus fort. Il y a plus juste, plus de vérité et plus sage.

Encore , faut-il accepter de reconnaître que ce pouvoir existe en nous, et qu’il est essentiel de son servir.

L’espoir, c’est toujours ce qu’il nous reste lorsqu’on n’a tout perdu.. John F  Kennedy, ancien président des États-Unis nous dit encore de ne jamais perde espoir.   »   Chaque période de trouble de l’histoire ouvre un brèche « D’ESPOIR  » 

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

 

RÉSOUDE SES PROBLÈMES

Ayez confiance en vous-même. Sachez que vous possédez toutes les ressources nécessaires pour faire face à tous les inconvénient de la vie.

Pour réussir dans la vie, il faut être capable de faire face à la vérité. Je viens de lire à ce sujet que un des gros problèmes les plus connus dans notre société,..EST LA FUITE.

Il a plusieurs façons de fuir:  La nourriture, l’alcool, la drogue, le travail le voyage etc.   La fuite est une mauvaise attitude qui ne règle rien.  Les mensonges également n’est pas une bonne roue de secours.  Votre subconscient lui travail fort et ne fait rien pour aider, autre que d’enregistrer vos frustrations.

Je vous dit cela comme ça, je ne suis pas un espère dans la matière. Si vous avez un problèmes avec votre conjoint, ce n’est pas en partant en voyage avec un groupe de femmes que vous allez régler où améliorerez votre relation.  Si vous n’aimez pas votre patron, ce n’est pas toujours le cas en changeant d’emploi, que vous apprendrez de travailler en équipe et avec un autre patron.

C’est cela que j’ai bien s’essayer de faire comprendre à une  jeune demoiselle que la fuite n’est pas toujours la bonne solution. Au fond, j’ai compris sa véritable raison.  C’est quel n’avait pas assez confiance en elle-même, et pas assez  confiance pour en discuter avec des proches, ses parents en particulier.

D’autre également n’aiment pas les discussions , car ils craignent d’en sortir perdant……

Chaque jour, qui que vous soyez, dites vous bien qu’il existe aucun problème sans solution.

Mon mentor Gérard Bourgeois, me disait que c’étais simple de régler ses problèmes.  Règle tes problèmes un à un …

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

 

 

L’HOMME DU DERNIER SIÈCLE, MELSON MANDELA

Ces mots ont fait le tour du monde et nous fait réfléchir.  Son message me parle et je suis heureux de partager ses mots avec vous en ce dimanche matin 24 septembre 2023

L’homme du dernier siècle, Nelson Mandela, premier président de la république d’Afrique du Sud, sorti de prison, a de quoi nous inspirer en ces jours difficile dans notre beaux et grand Canada.

Ses mots ont fait le tour du monde. Lisez plusieurs fois son message du discours d’investiture à la présidence de 1984 afin d’en  » imprégner  »  votre subconscient.

«  Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au=delà de toute limite. C’est notre propre lumière et non notre insécurité  qui nous effraie le plus. 

Nous nous posons la question :  Qui-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux  ?  En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?  Vous êtes un enfant de Dieu. Vous restreindre, vivre petit, ne rend pas service au monde. l’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres. 

Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous  » 

Cette manifeste, elle ne se trouve pas seulement chez nos politiciens, elle est en chacun de nous et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.  En nous libérant de notre propre  » PEUR  »  notre présente libère automatiquement les autres. 

Un ami m’a dit un jour, Philibert Landry pour ne pas le nommé que :    « La plume est plus forte que l’épée »  

La conquête de soi, un conquête qui a des conséquences.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, je dois tendre la main à quelqu’un

Isidore

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA PEUR QUI NOUS EMPÊCHE DE MONTRER QUI NOUS SOMMES

La peur est tellement ancré dans nos vies qu’elle se manifeste de toutes les façons.

Heureusement, j’ai été épargné par certaines de ces situations, mais n’ayez crainte, j’ai vécu ma dose de peurs et d’inquiétude plus que la normale, et croyez moi, j’ai longtemps cru que j’étais seul au monde à vivre cet enfer qui paralyse , qui enlève tout ce qu’on n’a de meilleur en soi et qui anéantit tout énergie et tout potentiel.

En découvrant le monde et la société, je me suis rendu compte, malgré ma encore grande naïveté, que la peur est un mal qui parcours tous les chemins sans faire abstraction de personne. 0n n’a tous bien sûr une dose de ce mal qu’est la peur. 0n devient craintif devant le changement et on doute de nos capacité d’être à la hauteur.

Pour s’en sortir, il est nécessaire ( et ce n’est pas compliqué a.a .a ) de rééduquer notre cerveau par des pensées d’autosuggestion me disait mon mentor.  

Par cela, j’entends qu’il faut se dire que nous sommes capables d’accomplir de grande choses grâce au potentiel qui dort en nous.

Du potentiel nous en avons tous. 0n n’est plein aux as, et votre potentiel autant que le mien mérite autant que qui contre de se manifester.  Peu importe qui nous sommes, d’où nous venons, il est possible de mettre son potentiel à profit et d’en faire rire les autres de jalousies. 

En parcourant le pays et celui des autres et en regardant autour de moi, je me suis aperçu que je n’étais pas le seul à mettre tant d’obstacles. J’ai longtemps blâme ma mère pour cette peur qui m’accablait au plus haut point et qui m’empêchait d’avoir confiance en moi et, surtout en mon avenir.

0ui, il y a moyen de s’en sortir. 0ui, il y a moyen d’anéantir la peur pour faire jaillir ce qu’elle refoule.  LE TALENT, LES RESSOURCES, L’AMBISION, LE TRAVAIL, ET L’ENGAGEMENT..

Tout cela peut rebondir et fructifier.  Il faut y croire ! 

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

 

 

 

Le site d'Isidore Dugas