JE SAIS, JE SAIS

Je sais que dans les prochains jours, vous allez occuper la majorité de mes pensées puisque vous avez lu LA JOIE DU PARTAGE. Je sais que le bonheur ne court pas après vous ; au contraire, c’est vous qui devez courir après. Je sais qu’il y a des femmes et des hommes qui n’ont pas l’image de mannequin vedette, mais si vous pouviez voir leur intérieur, vous seriez émerveillé. Je sais que la vie est remplie d’embûches, mais retenez la pensée de Voltaire : « Je choisis d’être heureux parce que c’est bon pour ma santé. » Je sais que vous pouvez choisir des occasions dans une journée pour faire des compliments à vos conjoints, conjointes. Essayez pour voir, ça allume la flamme. Je sais que le meilleur est à venir et cela peu importe ce qui se passe dans votre vie en ce moment. Je sais que votre plus grand désir, c’est d’être aimé, et qu’on ne vous dit pas assez souvent je t’aime. Je sais que ce n’est pas facile de pardonner, mais le pardon, c’est le plus grand soulagement, celui qui nettoie le plus l’être humain. Je sais que vous désirez la richesse monétaire, mais pas plus que les autres richesses.

Passez une bonne journée, gardez le sourire !

Ne laissez personne gâcher votre vie et votre confiance.

Isidore Dugas

2 réflexions sur « JE SAIS, JE SAIS »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.