UNE RECONTRE DANS UN CENTRE D’ACHAT

Bon vendredi :  J’ai rencontré  une jeune femme dans un centre d’achat que son sac à dos était passablement rempli de haine, d’émotion négative , de larmes et de colère après son conjoint qui la remplacer par une autre plus belle et plus jeune.  Après l’avoir écouté attentivement et croyant que son sac s’était vidé  un peu, j’ose  lui poser une question que je qualifierais comme un peu stupide:  (la réalité, je ne savais pas quoi dire) Je lui demande comme ça;  es-tu capable de rire?  A ma grande surprise, elle s’est éclaté d’un grand sourire, pour me dire qu’elle me trouvais assez spécial avec cette  question. !

J’en n’ai profité pour lui glisser que le pardon est la route la plus droite pour retrouvé son équilibre.

Comme le disait si bien  mon ami, Dr Lapointe :  Si tu veux être heureux pour cinq minutes, venge toi; mais si tu veux être heureux pour la vie, pardonne.

J’ai compris qu’a chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore Dugas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.