L’HISTOIRE D’UN FERMIER

C’est  l’histoire d’un fermier qui n’a qu’un seul cheval pour tirer sa charrue; puis un jour, le cheval s’enfuit.  Les voisins s’exclament: C’EST BIEN TERRIBLE ! Le fermier répond: peut-être….

Le lendemain matin,  il revient au champ tirant deux chevaux par la bride.  Ses voisins déclarant: C’EST MERVEILLEUX !

Peut-être répond le fermier.

Son fils essaie de dompter les chevaux et finit avec un jambe cassée. 0H ! C’EST BIEN TERRIBLE ! DÉCLARANT LES VOISINS.

Peut-être répond le fermier.

Le lendemain, un officier se présente au village pour recruter tous les hommes, car la guerre vient d’être déclarée, mais ils ne peuvent emmener  son fils blessé.  Les voisines disent, alors:

Quelle chance vous avez!

D’après toi, que répond le fermier ?  C’est exacte : Peut-être.

Et l’histoire continue, tout comme la vie.  Si tu crois en quelque chose, mais que cela n’arrive pas, tu peux porter un jugement trop vite; c’est humain. Quand tu traverses une périodes de stress, d’anxiété, plus difficile ( COIDID-19 ) à quoi t’accroches-tu ?  Pour les croyants, s’accrocher à sa foi, à ses croyances, c’est sûrement réconfortant.

Le Dr. Gilles Lapointe :   » lorsqu’une difficulté se présente, acceptons une transfusion, non par transfusion de sang, mais bien le gros bon sens, de confiance, d’opportunisme et d’enthousiasme malgré les circonstances  négatives qui se présente dans la vie de chacun d’entre nous. »

Chaque problème porte en lui la semence d’une plus grande possibilité.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.