HIER ENCORE J’ÉTAIS DANS LA SOIXANTAINE

Impossible de vous dire mon âge, il change tout le temps. Alphonse Allais

Pour moi, l’âge n’a rien à voir avec le potentiel et la possibilité de réussite.  Tant pis, si l’on découvre un peu tard les forces qui nous habitent et comment les mettre à profit.  J’en ai trop entendu des gens qui se rabattent sur leur âge pour dire qu’ils n’ont plus l’énergie, la patience et la vivacité d’esprit pour se mettre à courir après un vieux rêve.  Avez vu dans l’Acadie-Nouvelle de ce mardi 28 juin , ma belle  marraine, Emilienne Thériault et Cécile Thériault deux jeune centenaires à Caraquet.  Elle sont encore pleine de vivacité , aiment la vie et jouisses  à chaque jours du bonheur de  vivre pleinement de l’amour de leurs  enfants et petits enfants. Je l’aime ma marraine…..xoxo

Et j’en ai vu d’autre qui se sont engagés sur la route du succès à un âge où d’autres prennent leur retraite.  Si vous ne me croyez pas, aller voir dans les salles de cours universitaire.  Vous y verrez autant de têtes grises que de têtes orangées.

Certains ont atteint le statut de retraité et vont à l’école pour le plaisir. D’autre ont décidé de faire ce détour pour progresser dans leurs carrières et de se mettre dans la poche d’en arrière une garantie de plus pour le succès.

On pourrait passer une journée à faire la liste des raisons, bonnes ou mauvaise, qui expliquent que l’âge met un frein aux meilleurs intentions que l’on puisse voir.  Le manque de temps: ( ça l’excuse par excellence et le plus difficile à justifier).

J’ai compris qu’a chaque jours qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.