ELLE EN AVAIT LONG SUR LE COEUR

Qui de nous ne ressent pas parfois cet urgent besoin de parler, de dire, de raconter, de se vider ?  Mais encore faut-il qu’il y ait quelqu’un pour écouter, même en vacance…

Quelque semaines passé, il n’est arrivé de servir de témoin auditif à une personne étrangère  qui en avait long à dire parce que blessée par la vie, par ses proches, par son ex-conjoint et par ses propres enfants.  ( l’argent n’a pas de parfum pour elle)  Dans de telles circonstances, à qui alors raconter ce qui ne va pas, ce qui ne va plus ?  Pendant plus d’une heure, cette personne n’a cessé de parler, chargée d’angoisse, de chagrin, d’impuissance.

Je suis reparti avec l’impression qu’elle n’avait pas encore tout dit.  Pour ma part, je me suis bien gardé de lui donner des conseils,( ça été facile, pas de place pour placer un seul petit mot)  Je n’ai fait qu’écouter, écouter avec mon cœur .   J’ÉTAIS PRÉSENT.

Parfois, savoir écouter suffit.  Parler,  parler à quelqu’un qui est présent , est un exercice qui remet les idées en place, qui élimine les mauvaises pensées , qui fait place à la lumière, qui fait du bien.  Savoir écouter comme me le disait si bien un très grand parleur et communicateur. Doc. Lapointe, c’est un art, non pas que cela requiert de grande connaissance en phycologie où en médecine, mais parce que l’on doit y consacrer beaucoup d’énergie, de jugement et de sincérité.   » Petite confession: ça vraiment été dur pour moi, D’APPRENDRE À ÉCOUTER  …… »

j’ai compris qu’a chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

isidore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.