COMBATTRE LA PEUR PAR LA MUSIQUE

Avec tout le malheur , la tristesse et les conflits qui sévissent aux quatre coins de la planète , Carlos Santana s’est investi dans une mission, comme un missionnaire :  celle d’apporter du bonheur et de la joie dans le monde.  Texte de Yvon Leclerc.

 » 0n vit, en ce moment , dans une sécheresse d’intégrité et de bonheur.  Il y a beaucoup de peur partout.  Le monde a besoin d’amour, d’espoir, de joie , d’énergie et de courage et c’est ce qu’on va apporter avec nous lors de notre grand départ…lance au bout du fil le légendaire guitariste de 70 ans, à quelques jours d’une visite au Centre Bell et au centre Vidéotron de Montréal .

Carlo Santana croit que le monde a grandement besoin d’être guéri.  Il rêve d’une nouvelle institution , qui aurait plus d’intégrité  que l’0rganisation des Nations Unies, qui aiderait mieux les gens et qui contribuerait à réparer le monde.

Le musicien avoue vivre une certaine désillusion vis-à vis du monde politique. Il préfère se concentrer sur la beauté des choses parce qu’il y en a encore beaucoup à faire .

Lorsque j’ai  lu ce texte, j’étais en avion en direction de la République Dominicaine. J’ai conservé le texte pour vous partagez ces mots qui ont une très grande résonnance dans mon esprit. Je crois que , si chacun de nous pouvait mettre en pratique quelques mots de Carlos Santana ,  qui sont les mots de l’Évangile même de Jésus qui nous dit de s’aimer les uns les autres, de partager l’amour, la joie et la paix .  » L’ESPÉRANCE  »  Il faut y croire: il y aura toujours sur la terre des hommes et des femmes de bonne volonté à l’image de Jésus.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il y a encore des hommes et des femmes qui sont des messagers de bonheur et de joie dans le monde.

Isidore

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.