LE DEUIL ET LA SOUFFRANCE

Mais j’veux changer de branche, filtrer mon passé pis sortir mes vidanges.  J’aimerais prendre du temps , de faire la paix avec quelques souffrances.  Seigneur- Kevin Parent

Vous comme moi, socialement parlant, nous avons grandi dans la ouate !  Pas vraiment de la ouate, c’est peut-être exagérer, mais au moins avec le nécessaire…

Pour la plupart maintenant dans notre coin du pays, nos enfants et petits enfants sont éduqués et engraissés avec leurs chambres transformées en salles de jeux, avec ordinateur personnel, tablette, et , et la télévision… incroyable…

Nous vivons, vous comme moi , dans un société organisé qui tente de réduire le plus possible le niveau de  souffrance et de solitudes.  Ce qui et bien,  mon opinion ,c’est qu’il y a trop  d’abondance pour d’autre qui ne sont pas dans l’abondance.

Le grand désavantage avec trop d’abondance, c’est que lorsqu’on n’a un petit mal de tête, on veux mourir!  La ouate ça gête vite un enfante et même les adules.  Nous devons nous battre pour prendre notre vie en main, pour prendre nos responsabilités.  Je pense à ce moment-ci au suicide qui menace tant de jeune adules et même maintenant les personne âgé. C’est une triste réalité.

Dans les camps de concentrations nazis, tout comme certain pays très pauvres, le suicide est presque inexistant ?  Extraordinaire !  Ici mes amis, nous possédons l’un des taux de suicide les plus hauts du monde. De mémoire, deux suicide par jour au Québec, et environs 40 par jours manqués…..Wow ! 

Le manque d’amour, la solitude, la maladie est en cause!  Et notre foi est en veilleuse…..

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut accepté la réalité telle qu’elle est , mais on droit faire nos propres choix.

Isidore

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.