LA FUREUR DE VIVRE DE SABRYNA MONGEON

Sabryna Mongeon a été amputée de ses bras et de ses jambes à la suite d’un accident survenu dans la nuit de noël , il y a neuf mois. Lorsque la voiture qu’elle conduisait a heurté un poteau d’électricité, elle en est descendue et elle a été électrocutée. 

Elle va bien maintenant, radieuse, souriante, et plein de rêves et d’espoir, elle apprend à vivre après avoir frôler la mort.  Elle rêve au jour où elle pourra fonder une famille avec son ami de cœur.

Les médecin du Centre hospitalier universitaire de Montréal  l’ont surnommée :  le miracle de Noël.  Son histoire tient effectivement du miracle. Mais aussi de la force intérieure de cette jeune Gatinoise, de sa résilience, de sa détermination, et surtout , de sa fureur de vivre.

Suite à cette accident, elle a été électrocutée . La foudroyante décharge l’a projetée au sol, dans la neige, par un froid glacial, la laissant inconsciente  pendant approximativement quatre heures avant qu’un passant l’aperçoive et lui porte secours.

Ma vie a changé dans tous les sens depuis ce drame. Quand tu passes à un cheveu de la mort, tu réalises ce qui est important dans la vie.   Avant, j’avais comme un mal-être , comme une boule en moi,  Aujourd’hui , cette boule n’est  plus là .  Je me trouve mieux qu’avant.  Il me manque quatre membres,  mais je m’accepte beaucoup plus comme je suis aujourd’hui qu’avant l’accident.

Si je devais donner un conseil aux gens, ce serait de leur dire qu’on a tous une force intérieure en nous.  Une force qu’on peut aller puiser, même dans les moment les plus difficiles, quand tu te dis que tu n’est plus capable , il y a cette force intérieure en toi.  Je sais qu’elle est là.  

 »  Je suis allée la puiser le jour de Noël « 

J’ai compris qu’à jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.