AUX FIL DES ANS

j’ai compris que le succès, la réussite est la somme de petit effort, répétez à tous les jours.  La motivation des buts et objectifs , le travail, la discipline et l’engagement sont les maîtres du jeu.

j’ai également compris, au fil des ans, que le prix de la réussite, c’étais surtout  » D’OSER  » . 0ser faire des efforts, oser vaincre ses peurs, oser aller à l’intérieur  pour tenter de comprendre et de les vaincre ses peurs. 

En route vers un client qui m’intimidait au départ, je me disais que personne ne peut grandir sans oser.  Pas très grand physiquement, je trouvais que cette vérité me collait à mon système mieux que quiconque.   C’était un moyen infaillible pour me convaincre d’approcher les professionnels dans mon travail.  Je m’épuisais à la simple perspective d’amorcer les démarches pour les rencontrer.  À grands coups de courage, je finissais par en empoigner un au bout du fil, comme un lutteur qui affronte un adversaire coriace.  -Tout simplement du mauvais mental-

Entraîné à l’effort, je finissais neuf fois sur dix, à ravir une autre victoire, un autre client.  Après tout, je n’allais pas , avec un médecin, défendre une thèse sur une cause du cancer, mais lui parler de finance, de placement, d’assurance-vie, lui en enseigner les avantages et soigner ses inquiétudes en matière d’avenir et de sécurité pour les siens.

Au fond, je n’avais pas à craindre son jugement puisque c’étais moi l’expert et je savais faire mon métier avec autant d’intelligence que lui, de son côté, exerçait sa profession de médecin.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut oser pour atteindre ses buts et objectifs.

Isidore

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.