SI JE POUVAIS AIDER

je vous dirais sans détour de cesser de vous trouver des excuses. Les événement de la vie ne sont ni heureux, ni malheureux; les évènements son neutres , j’ai longtemps cru le contraire.  C’EST NOUS, C’EST VOUS QUI, par une mauvaise attitude, en fait des circonstances heureux où malheureux.  Maxime Bernier, l’ex-conservateur, est certainement malheureux d’avoir ruiner ses projets politique à cause de son attitude. Son attitude à causé sa perde et ne peut que blâmer qu’une seul personne, lui même. 

Zig Ziglar nous dit :  » Vous ne pouvez blâmer personne d’autre que vous mêmes pour ce qui vous arrive.  Quand vous pointez l’index vers quelqu’un d’autre, vous trouverez trois fois autant d’index pointés vers vous. »

Quelques jours passés, j’ai rencontré un homme qui me disait avoir raté sa vie à cause de ses parents qui n’on pas voulu lui payer des études universitaire.  Il a quitté le collège pour aller travailler dans un magasin de quincaillerie.    Il aurait pu travailler pendant  les vacances et les fin de semaine pour payer ses études. 

J’ai entendu de très belle chanson dans ma vie et vous en avez entendu vous aussi de belle chanson.  Toujours la faute des autres si vous n’avez pas réussir.  Que vous l’acceptiez ou non, vous êtes responsable  de ce qui vous arrive.

Arrêtez une instant, si c’est votre situation ; où si c’est la situation de qui arrive à un frère, une sœur, un ami proche:  Ce n’est pas la fin du monde.  Il faut découvrir les principes de la pensés constructive.  Il faut agir, vous pouvez aider et changer « VOTRE PRÉSENT »  où celui d’un autre en lui présentant des alternatives qui ouvre les yeux sur des possibilités.  

Les mots que vous utilisez dans votre bouche joue un rôle capital dans votre situation où celle de votre frère et sœur.  IL FAUT LE DIRE:  Ceux qui s’attendent au pire ont généralement raison .  Je vous supplie d’emmagasiner ces mots dans votre subconscient.   Je vous en supplie:   » LA FORTUNE SUSCITE LA FORTUNE,  L’AMOUR INVITE L’AMOUR,  L’ÉCHEC ENTRAÎNE L’ÉCHEC ET LE MALHEUR ATTIRE LE MALHEUR » 

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à un frère, une sœur, un ami et même un étranger.

Isidore

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.