L’HISTOIRE DE ANNE MARY FERGUSON

j’ai lu dans le Reader’s  Digest, il y a biens des années, une histoire qui a frappé mon esprit et que j’ enregistrée dans mon subconscient.  Celle histoire ma bien servi dans des conférences .

Anne  Mary faisait parti d’un groupe de femme d’action bénévole dans son coin de pays, les États-Unis. Elle participait régulièrement aux activités du groupe et, à l’âge de 77, elle se trouvait parmi les plus âgés. Elle était devenu grincheuse , la menteuse, et fatiguait les autres . L’une des bénévoles , un peu épuisée d’entendre ses lamentations, lui lança un jour:  Madame Ferguson, faites donc quelque chose avec vos dix doigts au lieu de vous lamenter continuellement.

Elle n’avait jamais suivi de cours d’art et n’avait pas d’instruction, mais savait toute au plus lire. D’un bond, elle décide de quitter le groupe et s’en alla acheter  des pinceaux et des toiles pour commencer à peindre avec ses dix doigts d’arthrites.

Elle ne connaissait rien du tout en peinture, et pour elle, une peinture où une autre avait la même valeur. Dix ans plus tard, Anne Mary était une des articles la plus connus des États-Unis.

Sa carrière fut sans pareille. Vers l’âge de 90 ans , des tableaux qu’elle venait de terminer se retrouvaient dans des galeries au États-Unis et dans bien d’autres pays. 

À son 100e anniversaire, des cartes de voeux lui parvenaient des quatre coins de la planète, incluant des messages des  quatre présidents vivant des États s-Unis.  

0n lui demande  à ce moment-là, ce que serait son message pour les gens âgées et les moins jeunes qui voudrait profiter de la vie.  »  Elle à répondu:  Je ne sais pas ce que mon message pourrait leur apporter; mais je dirais de ne jamais penser à la « VIELLESSE, NI À LA MORT »  Le Seigneur nous à mis sur la terre pour que nous puissions « JOUIR DE LA VIE » et nous devons jouir de la vie. Les gens seraient plus heureux s’ils oublient l’âge et s’ils pensent à eux d’abord, avant de penser aux autres. Wow ! 

Trop souvent, nos buts et objectifs sont associés à l’argent. Trop souvent, il y a des gens qui nous entourent et qui sont  bourrés de talents et ne fond rien. Tous et chacun de nous peuvent tirer une leçon de cette histoire. Tous les jours , il faut demander d’être guidée. Une demande si simple d’être guidée, mais il faut que ça soit dans la bonne direction comme Anne Mary Ferguson(ou McLaughlin)  Jouir de la vie ! 

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut demander au Seigneur d’être capable de jouir de la vie. .

Isidore

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.