AUX FINISSANTS DE MON ALMA MATER

Chronique de chaque samedi du Père Serge Comeau, 26/6/2021 dans l’Acadie Nouvelle.

Je me permets d’emprunter ta réflexion et tes mots Serge pour bonifier ma propre chronique. Te lire chaque samedi, c’est un plus dans la vies des gens et un plus pour moi.  Je profite de l’occasion pour t’exprimer ma reconnaissance et mon soutien dans ta recherche de faire grandir les autres afin de les rendre meilleurs. Soutenir une chronique d’une si grande qualité demande de la recherche et du travail, pour une telle nourriture chaque samedi dans le journal. Merci mon ami.

Toute la semaine, j’ai écrit une courte petite Vitamine sur Facebook d’un sujet qui touchent l’ensembles des jeunes finissants et des moins jeunes.   » C’EST QUOI LE SECRET DE LA RÉUSSITE  »  Comment le découvrir ce fameux secret.  Le secret mes ami(es) se trouve dans celui et celles qui sont prêt à en payer le prix, avec un coeur content, remplis  de rêves, de vouloir et d’amour.

La réussite, comme vous le savez bien, c’est le contraire de l’échec.

La réussite, c’est l’équilibre en toute chose, (c’est un tout ) ces des ingrédients de respect, d’attention, de liberté, de sécurité financière, de satisfaction et de bonne santé. Finalement la réussite couronne tout naturellement ceux et celles qui s’appliquent de toute leur énergie à rendre service et à faire plaisir à autrui. 

 » Serge nous donne en exemple une chorale comme réussite dans la société. Dans un ensemble nous dit-t- il, chacun a sa place en fonction de ses capacités  et des ces aptitudes. Chacun doit chanter sa parution le mieux possible, avec sa voix « UNIQUE « . Il poursuit en disant de ne pas essayer de chanter la parution de l’autre: si tu as une voix de base et que tu cherches à chanter alto, tu ne réussira pas »  

 » Personne d’autre que toi ne ne peut remporter la mission pour laquelle tu es ici sur cette terre. Pour aller jusqu’au bout de tes rêves, il faut continuer à travailler.  Si quelqu’un te fais croire que tu ne pourras pas réussir, ne le crois pas. Si quelqu’un te dis que tu pourras réussir sans travailler ne le crois pas non plus !  Va plus loin que tes parents et de tes enseignants  sont allés.  Si tu oses suivre ta voie, TU IRAS PLUS LOIN QUE TU L’IMAGINES  » 

Et que dire de ses derniers mots de sa chronique ,  » Je le sens, je le sais : La symphonie de notre monde sera plus belle si tu oses chanter avec ta voix.  »

Je réagis avec des fissions .  Mon coeur est rempli de gratitude  envers ce prêtre qui manifeste sa joie et son bonheur, de son idéal de vie.

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.