LE PETIT GARÇON ET SA MAMAN A LA MONTAGNE

Vous la connaissez sans doute:  Lorsque tu craches en l’air, ça te retombe sur le nez ! 

Un petit garçon devant la montagne avec sa maman. Un jour le petit garçon était pas content après sa maman.  Il s’en alla devant la montagne et commence à crier….  » Je te haie, je te haie, et l’écho de la montagne de lui répondre, je te hais, je te haie.  Le petite garçon cours vite retrouvé sa maman en pleure et lui dit: QUE LA MONTAGNE EST MÉCHANTE. »

La maman prend la main de son petit garçon avec tendresse et amour, et lui demande de le suivre devant la montagne. Puis, elle demande à son petit garçon de crier de toute ses forces à la montagne : JE T’AIME, JE T’AIME, ET L’ÉCHO DE LA MONTAGNE DE  REPONDRE :  JE T’AIME, JE T’AIME !  Puis la maman lui explique cette bonne leçon.  

Dans la vie mon fils, on récole  toujours ce qu’on sème. Si tu sèmes de la haine, tu récole de la haine. Par contre si tu sèmes de l’amour, tu récoles de l’amour.  Et retiens bien ceci !

LA VIE NOUS RETOURNE TOUJOURS LA MAIN QU’ ON LUI TEND ! 

j’aurais bien pu allonger l’histoire et vous dire qu’il y a une loi universelle, une loi de cause à effet, la loi de cause à effet, une loi de d’action et réaction.  Mon directeur, Jack McDougall, un anglophone avait sur son bureau le symbole même d’une petite balançoire en argent: deux boules qui se balance.

En grosse lettres, était écris en anglais, ce qui veux dire en français : Ce que tu lances, te reviens. 

Ce que tu lances, te reviens est tellement vrais. Dans mes conférences, j’ai très souvent terminé avec l’histoire du petit garçon devant la montagne qui illustre tellement bien :  le meilleur et le pire de l’être humain. 

J’ai compris qu’a chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.