ATTENTION À VOS DISCOURS SILENCIEUX

« Quand tout va mal, tu dois faire confiance de ce que tu as à l’intérieur de toi  disait mère Teresa  »

Vous ne recevez pas l’enthousiasme en cadeau, surtout en cette période de pandémie, de confinement nécessaire pour combatte l’ennemie.

0n dit que l’enthousiasme est comme une braise qu’il faut attiser constamment tout les matin en se levant.  L’enthousiasme  est une habitude à prendre et surtout de ne jamais la perde.

Hier, une communication sur Face Time avec une ancienne voisine qui à la même âge que moi, à peine deux heure de différence selon nos parents. Aurore pour ne pas la nommé, nos routes se sont séparé vers l’âge de 16 ans.  Moi au collège et elle à Montréal.  Nous nous sommes retrouvé par le téléphone quelque années passés.

Ce qui l’a distingue, c’est son enthousiasme malgré qu’elle vie seule et malgré la pandémie.   Je m’occupe, je suis occupé et je vie . Elle  pense encore comme-si elle était jeune, et pratique la marche en hiver et la bicyclette en été.  Une de ces formules gagnant:  » je ne m’appuis jamais sur mon sort me dit t’elle en riant. Je pense toujours qu’il va faire beau demain  »  Plus simple que ça, tu meurs ! 

L’enthousiasme attire le succès, alors que les lamentations, le découragement, le doute ne font que repousser l’enthousiasme.

Demeure en mouvement, surtout en ce moment… N’accepte pas de te stationner, demeure en mouvement physiquement, mentalement et spirituellement. 

L’ennemie numéro 1, c’est le manque d’action et les discours silencieux.  Dis-toi ceci: Qu’on à être là, c’est aussi bien d’être utile.  

Accroche toi à cette pensée :   » AU DESSUS DU MOT AMOUR, JE SUIS CERTAIN QUE LE NOM DE MAMAN EST INSCRIT  » 

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un.

Isidore

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.