L’HISTOIRE DE DEUX AMIS

 » Personne ne peut vous manquez de respect sans votre consentement » -Eleanor Roosevelt-

Deux amis étaient perdues dans un désert aride, sous un soleil brûlant, et disposaient d’une très faible quantité d’eau. 

Au bout d’un moment, la chaleur était telle qu’ils en vinrent à se disputer les dernière gouttes.

L’un deux gifla l’autre. Ce dernier endolori, sans rien dire, écrivit dans le sable. AUJOURD’HUI, MON AMI M’A FRAPPÉ .

Étonné, son ami ne rétorqua rien, s’excusa et tous les deux continuèrent leur chemin. Le lendemain, ils arrivèrent  à un oasis. Aussitôt arrivés, ils allèrent se baigner dans un point d’eau. 

Mais celui qui avait écrit dans le sable perdit connaissance et il suffit de peu qu’il se noya.  Son ami plongea alors et le remmena sur la terre ferme. Après avoir repris son souffle, le rescapé pris une pierre et y grava ces mots.  »  AUJOURD’HUI, MON AMI M’A SAUVÉ LA VIE  » 

Celui qui avait donné la gifle et qui avait sauvé son ami lui demanda: Quand je t’ai blessé, tu as écrit sur le sable, et maintenant tu écris sur une pierre. POURQUOI ?

Il lui répond alors: Quand quelqu’un nous blesse, nous devons l’écrire dans le sable, où le vent du PARDON peuvent l’effacer, mais quand quelqu’un fais quelque chose de bien, nous devons le graver dans la pierre où aucune vent ne peur l’effacer. »

AUTEUR INCONNU

j’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la mains à celui qui t’a blesser.

Isidore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.