LA MAIN DE L’HOMME ET LE BOURREAU

Nous perdons des êtres chers qui nous manquent puisque nous les aimons., mais c’est la vie et c’est du domaine de la normalité.

Mais lorsque la main de l’homme se convertit en bourreau et détruit d’innocentes victimes, comment voulez-vous qu’on réagisse ?  Bien malin celui qui détient la réponse. Mais je dirais encore que nous avons le choix.

Je cite en exemple un homme, simple mortel comme vous et moi. Reza Deghati, journaliste et photographe connu mondialement, qui a travaillé dans plus de 100 pays.  Dans un pays musulman, on l’a fait prisonnier durant trois ans et accusé d’espionnage. Il a subi la torture pendant six mois avant qu’on le relâche, faute de preuve.

Les circonstances on voulu qu’il rencontre le gardien qui avait eu la mission de le torturer, mais celui-ci ne le reconnut pas jusqu’à ce qui lui tend la main et le regarde dans les yeux. C’est à ce moment-là  que son bourreau, qui venait à son tour d’être arrête et jeté en prison, le reconnu.  Reza lui demanda ce qu’il pouvait faire pour lui et sa famille. LE PARDON ÉTAIT RÉALISÉ.  

Son bourreau se couvrit les yeux, se prit la tête à deux main et se jeta à genoux dans le coin de sa prison. Pour Reza, son meilleur choix avait été de lui tendre la main ! 

Suis-ton instinct dans une situation tragique et écoute ton coeur !

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la mains à celui qui t’a blessé.

Isidore

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.