LE SUICIDE ET LA DÉPRESSION

Ma valeur en tant qu’être humain me donne le droit d’espérer le meilleur de la vie- Helen Keller-

Ce qui nous fait le plus peur, ce sont nos doute sur nous-mêmes. 0n n’a peur du changement, on redoute la COVID-19 , On redoute de perdre ce qui nous semble acquis. Des maintenant, vous devez prendre la décision de ne jamais sombrer dans le défaitisme ou la dépression.  Chacun d’entre nous subit de temps en temps des échecs, des frustrations, de l’intimidation et des déceptions.

C’est notre façon de réagir qui fait toute la différence.

Un jeune homme pensait que ça vie était fini et il décide de se suicider. Son amoureuse venait de le quitter. Elle était à ses yeux la seul femme qu’il ait jamais aimer. Il allait passer à l’acte lorsqu’un de ses amis le traîne à une soirée des Alcooliques anonyme.

Ce fut à cette soirée que tout commença à changer.

Il vit les dommages sur les hommes et les femmes ravagés par les effets de l’alcool et des drogues, en entendant ses témoignages, il se rendit compte qu’il n’avait pas réellement un si grave problème; son coeur était blessé, mais récupérable, blessure mineure. L’alcool était aussi mineur, dans son cas.

Il comprit ce soir-là qu’aucune déception, ni aucun problème, mineur où majeur, ne valait la peine de se suicider.

Il se répète maintenant que la vie vaut toujours la peine d’être vécue.

0n nous l’a souvent répété:  Peu importe combien de fois tu tombes, ce qui compte c’est de te relever. 

J’ai compris qu’à chaque jour qui passe, il faut tendre la main à quelqu’un

Isidore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.